Tranche de vie

Trois ans

3 ans

Mon grand…

Je n’y arrive pas.
J’ai beau me forcer, ça ne vient pas.
Cela fait maintenant une semaine que j’essaye de trouver des mots, un peu drôles, un peu tendres pour parler de toi, de tes trois ans, de notre vie que tu as complètement chamboulée, une nuit de mars.

J’ai commencé, raturé,  modifié, effacé mes mots. J’ai tordu mes phrases dans un sens, puis dans l’autre. J’ai imaginé des paragraphes entiers sous ma douche ou dans le RER, aussitôt oubliés. Et pourtant la salle de bain et les transports en commun sont source d’inépuisable inspiration pour moi !

Les seuls propos qui me sont venus étaient trop fades ou trop guimauves, pas assez forts ou grandiloquents, en fait…juste à côtés de la plaque.
Et puis j’ai compris.
J’essayais de trouver de jolies formulations pour dire que le temps des premiers mois passe trop vite, que je ne t’avais pas vu grandir, que j’aimerais revenir en arrière, sentir tes petites mains potelées s’agripper à mes cheveux, ou te revoir mâchonner les sachets de thés que tu avais fièrement attrapés dans l’armoire, vite vite avant que je ne te les enlève… Mais ça ne pouvait pas marcher.

Car ce n’est pas vrai.
Ce n’est pas ce que je ressens.

Mon grand… je ne suis pas nostalgique du tout en te voyant souffler tes trois bougies sur le gâteau au chocolat préparé avec amour par ta Bonne-Maman… en réalité, si je suis honnête avec moi-même… j’ai hâte mon chéri,  je suis tellement impatiente!
Trois ans de toi ce n’est pas assez. Je veux la suite !
J’adore te regarder grandir, constater tes progrès et voir ta personnalité émerger de plus en plus. Je m’émerveille à chaque facette de toi que je découvre, et elles sont nombreuses : tu aimes chanter, tu adores aligner tes crayons de couleurs dans le couloir, tu as peur des mouches et des travaux, tu aimes étouffer ta petite sœur de câlins, tu es insupportable lorsque ton ventre est vide (comme ta maman), tu crois très fort que si tu tends très haut un bâton vers le ciel, tu vas attraper les oiseaux…
Le langage que tu maîtrises de mieux en mieux nous offre des perspectives infinies. Je pense déjà à tout ce que nous allons pouvoir partager, à tout ce que nous allons vivre… les livres que je voudrais te faire découvrir, les cabanes et les châteaux de sable que nous allons construire, tes premières leçons, les discussions de l’adolescence,  fêter la fin de tes études, te voir prendre ton envol, peut-être un jour devenir papa… ou prêtre,  ou astronaute, ou horticulteur, je ne suis pas difficile ! 🙂

Je chéris bien sûr ces premiers mois passés ensemble, tes premiers sourires, tes premiers mots et même ces litres de bave déversés sur mes épaules ! Je garde précieusement en mémoires tous ces moments-là mais… je n’en regrette aucun !

Est-ce que c’est parce que ta sœur est encore toute petite que pouponner ne me manque pas ? Est-ce que c’est parce qu’aujourd’hui nous ne savons pas encore si deux enfants « ça suffit » ou si un jour un numéro complémentaire fera son arrivée ? Est-ce à cause de ce quotidien si intense avec deux petits en bas-âge et un travail à l’autre bout du monde de la région parisienne ?

Ou bien suis-je juste un peu bizarre ?

Je me sens parfois un peu en décalage avec les autres mamans qui parlent, les yeux pleins d’étoiles, de tout ce qui ne reviendra pas, des moments si fugaces avec les nouveaux nés. J’envie presque celles qui ont le cœur lourd en rangeant les petits body de naissance, le tapis d’éveil ou la poussette… J’écoute celles qui me disent avec nostalgie « profites-en, cela passe tellement vite »…

Je les crois… mais je ne peux m’empêcher d’attendre.
J’attends demain.
Et après-demain.
Et tous les autres jours.

Avec envie, avec joie, avec espérance !

Si c’est avec toi, toi qui deviens de plus en plus toi, toi qui te prépare chaque jour à ce moment où tu n’auras plus besoin de moi, alors je n’ai pas peur : on va bien s’amuser !

Joyeux anniversaire mon grand !

*** *** ***

Et vous ? Nostalgiques ou pas du tout de voir grandir vos enfants ? 

47 réflexions au sujet de « Trois ans »

    1. Oui, je pense effectivement que ce n’est pas tout à fait pareil lorsque ce sont les « derniers » enfants… je verrai comment je me sens pour la petite soeur, si elle reste notre dernière 😉

      J'aime

  1. Parfait! Il fallait juste que tu trouves les tiens, de mots! (J’ai eu le même souci avec mon billet de mercredi sur la journée des droits des femmes).
    C’est justement très chouette de regarder vers l’avant plutôt que dans le passé! 3 ans, c’est justement là où on commence à entrevoir un aperçu de l’enfant après le bébé…et, oui, tant de choses à venir! Joyeux anniversaire à ton poucinou!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Picou 🙂 J’aurai adoré écrire un de ces textes (qui personnellement me font pleurer à chaque fois – ou presque) qui rendent tellement bien la nostalgie qu’il y a à voir grandir son petit bout mais… ça ne venait pas ! L’angle n’était pas le bon, ça s’est débloqué lorsque je l’ai compris 😀

      J'aime

  2. Quel joli hommage à ton aîné ! Je te comprends tout à fait, je suis contente de voir les enfants évoluer, de les voir grandir et s’épanouir…j’adore voir leur progrès par contre il est vrai que je pense que pouponner et sentir bébé dans mon ventre vont me manquer car je sais que je n’en aurais pas d’autre (normalement), je n’ai pas réussi à convaincre mon grand barbu donc en ce sens je suis nostalgique mais je dirais que c’est plus de la grossesse. En tout cas un joyeux anniversaire à ton fils qui a l’air d’adorer aligner les choses comme mon lapin !!!

    J'aime

    1. Merci !!! (ouf mon fils n’est pas le seul à aligner des trucs !!! ça me rassure !) Effectivement, lorsque l’on sait que c’est notre dernier enfant, j’imagine que le ressenti n’est pas le même 🙂
      Je comprends ta nostalgie du coup (ton grand barbu ne changera pas d’avis, même dans quelques années ? Remarque en ce moment, nous, on est en mode « pluuuuus jamais çaaaaa ! » hihihi ) mais en tout cas je t’admire de te sentir prête à revivre une nouvelle grossesse ! 😀

      Aimé par 1 personne

  3. Oh oui, je fait partie des mamans nostalgiques^^ mais peut-être est-ce dû au fait que pour l’instant c’est notre seul et unique enfant! J’aimerais bien en avoir un autre, je pense que ça m’aiderait à me détacher de mon fils^^ en tout cas, ton texte est vraiment très touchant!!

    Aimé par 1 personne

  4. C’est l’un des plus beaux textes et dont je me sens le plus proche que j’ai lu jusqu’à présent, sur le premier qui passe le cap des trois ans.
    Personnellement, je suis ravie que ma fille grandisse, me sentant loin, très loin de ces mamans qui sont à la limite d’un retour de dépression post-partum, parce qu’elles n’auront plus un vrai bébé à cajoler. Le monde des couches, ça va un moment ! Un enfant qui se met à parler et veut tout découvrir, ça, c’est ce qui m’intéresse le plus. Pour vivre avec lui de vrais changements à deux (et 3 avec Papa). Comme toi, je ne regrette pas le passé et apprécie chaque jour qui passe et voit grandir ma fille !
    J’aimerai avoir un deuxième enfant, mais n’étant pas prête sur différents plans, je profite du seul enfant que j’ai, sans non plus être engluée l’une à l’autre.

    Aimé par 1 personne

  5. pour le moment ma fille n’a que 16 mois et demi mais je comprends totalement ce que tu décris. par contre, j’ai deux sentiments contradictoires… je suis nostalgique des moments passés lorsqu’elle était toute petite (peut etre comme tu le disais car je n’ai pas d’enfant plus petit pour pouponner) et en meme temps, je suis impatiente de partager de nouveau moment avec elle. je pense déjà a des activités manuelles, promenades, visites ou autre. vivement que ca arrive et ne meme temps, pas trop vite car il faut apprecier le moment présent!

    Aimé par 1 personne

  6. C’est vraiment un très joli texte, c’est toujours dur de mettre des mots sur ce qu’on ressent. Il suffit d’écrire ce que l’on a sur le coeur et non de d’écrire ce que les gens veulent que tu écrives.
    Je fais partie de ces personnes qui parlent souvent de nostalgie, mais je me connais, je suis comme ça, comme si j’avais besoin de ça pour me tourner vers l’avenir et non pas parce que je préfère vivre dans le passé.

    Voir son enfant grandir est tellement merveilleux. j’adore pouponner mais je sais que le meilleur reste à venir. Chaque étape est belle. Alors non tu n’es pas bizarre, et ton texte n’en est pas moins sublime.

    Je t’embrasse et souhaite un très bon anniversaire à ton grand.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Clarisse 🙂 C’est vrai qu’on écrit mieux en essayant un peu d’oublier ce que les autres ressentent ou écrivent dans ce genre de situation… même si du coup c’est un exercice un peu paradoxal sur un blog 😀

      Et tu sais… j’ai (quand-même) mes petits moments de nostalgie 😉

      Aimé par 1 personne

  7. joyeux anniversaire a ton loulou, moi j’aurais bien aimer garder mes « bébés » encore longtemps mais malgré ma pensée je les poussent à grandir car c’est beaucoup mieu pour eux. (mais s’il pouvait encore rentré dans le 1 mois et dormir sur moi pendant des heures se serait bien quand meme^^ )

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 (et oui parfois il y a quand même des trucs super cool avec les nouveaux nés….. et puis on oublie aussi beaucoup les trucs moins sympas!!! moi c’est encore frais avec la petite alors…. 😉 )

      Aimé par 1 personne

  8. Je rejoins le gang des mamans non nostalgiques. Mon fils a fêté sa première année ce mois ci aussi et je suis incapable de dire « c’est passé vite ». J’ai adoré la plupart de ces moments passés avec lui mais j’ai VU le temps passer (surtout les premiers mois où je voyais chaque heure passer même la nuit :D). Un an et moi aussi je suis impatiente de voir la suite, de découvrir encore plus sa personnalité, etc. Je vois donc que ce sentiment d’en vouloir toujours plus ne s’arrange pas avec le temps 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ce sentiment que les minutes se traînent, que les heures lambinent et que les jours passent à la vitesse d’un escargot… c’est beaucoup accentué par le manque de sommeil des premiers mois je trouve !! (et pour moi, non ça ne s’est pas arrangé ce sentiment d’impatience … mais je sais quand même profiter du présent 😀 )

      J'aime

  9. C’est très jolie!! c’est vrai qu’ils grandissent vite mais chaque âge est super et emmène son lot de surprise, de bons moments!! moi à chaque fois je disait : j’adore cette âge je voudrais que tu grandisses jamais …. Finalement je dis ça tous les mois!! lol

    Aimé par 1 personne

  10. Très joli texte ! 🙂 Non tu n’es pas bizarre, je suis exactement comme toi. L’avenir ne me fait pas peur, et j’ai hâte de vivre encore tout un tas de choses merveilleuses avec ma fille (et mes futurs enfants). Le temps passé reste bien au chaud dans mes souvenirs et j’adore la voir grandir et évoluer de jour en jour. La vie est belle !
    Bises et joyeux anniversaire à ton grand ! ❤

    Aimé par 1 personne

  11. oh c’est trop jolie tu m’as mis la petite larmichette. Prochainement j’ai fais un strip sur ça…je t’avoue qu’en si peu de temps (6mois) je trouve que ça passe ultra vite et oui je suis nostalgique, mais je suis aussi ravie de tout les progrès qu’il fait et j’ai aussi hâte de voir la personne qu’il deviendra et de tout les moments que l’on va partager 🙂
    Joyeux anniversaire à ton grand 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Merci miss ! En fait le temps passe assez bizarrement je trouve quand on a des enfants… j’ai l’impression qu’il s’étire en longueur, mais quand on se retourne, on se rends compte qu’en fait, c’est passé assez vite ! Et oui 6 mois, tu vas voir, les changements sont très visible j’ai trouvé à partir de cet âge et il y a plein de changements…. la nourriture, les postures, les babillages…. Bébé devient plus « acteur », moins « passif » par rapport à son environnement…. C’est trop cool !!!

      J'aime

  12. Très beau texte! Mon grand arrivant au stade ado, le stade nostalgie est dépassé. Je suis plus dans la fierté de la prise de conscience que j’ai grandi avec lui et que je continue chaque jour, comme lui, comme si on se rejoignait dans la croissance… Bref, pour l’instant tous les âges ont été géniaux.
    Par contre je suis en phase nostalgie avec mon « petit » 4ème de 4ans…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci claire 🙂 Alalala l’adolescence ce doit être une sacrée période… et en même temps, se dessine déjà le futur adulte que tu auras aidé à grandir (et qui t’auras fait grandir aussi 🙂 ) mais j’imagine que la nostalgie se ressent plus pour le dernier qu’avec les ainés ! 😀

      J'aime

  13. Je partage avec toi l’envie qu’ils grandissent, de voir quels adultes ils seront plus tard…
    Je trouve que chaque âge a ses plaisirs. Emerveillement devant le tout petit qui apprend si vite à parler et à marcher, émerveillement encore lorsqu’il acquiert son autonomie, commence à faire des tas de chose tout seul, magie quand il apprend à lire et que l’on sent combien ça lui donne des ailes, curiosité de voir sa vie sociale s’organiser peu à peu, ses goûts qui s’affinent et puis tout à coup, le coup de tonnerre de l’adolescence qui nous fait découvrir une nouvelle personne. Rien de reposant dans tout ces âges, mais on se régale de pouvoir assister à toutes leurs découvertes et devenir de moins en moins dépendants de nous – même si ce n’est pas facile tous les jours 😉

    Aimé par 1 personne

  14. Quel joli texte ! Et tellement vrai ! Oui, c’est bien quand ils sont petits, mais c’est aussi très bien quand ils sont grands. Et même s’il ne s’agit plus du premier, on prend toujours autant de plaisir à les voir s’épanouir, s’émanciper, voir à quel point ils peuvent être différents, intéressants, rigolos même.
    Maximoy aura 9 ans en mai, et je m’éclate avec lui. Minimoy aura 6 ans en juin, et je m’éclate avec lui. Et Micromy aura 16 mois dans quelques jours, et je m’éclate avec elle !
    A chaque âge on se dit que c’est le plus bel âge ! C’est donc qu’après c’est bien aussi 🙂
    Bon j’avoue que je ne suis pas hyper pressée qu’ils partent de la maison, mais on en reparle dans 10 ans…

    Aimé par 1 personne

  15. Je suis comme toi, pas nostalgique du tout : même si je fonds devant mes bébés, j’ai toujours envie de voir la suite comme tu le dis si bien ! C’est peut-être le fait d’avoir 2 enfants en bas âge : on envie un peu les fratries un peu plus âgées que l’on peut emmener en balade tous à vélo sans avoir à préparer 3000 choses dans le sac à langer… Et en même temps, avoir deux petits poussins c’est tellement craquant… Peut-être que je serai nostalgique plus tard ! Du coup j’essaie d’emmagasiner le maximum d’émotion de la période que nous vivons, quand plus tard, nous regretterons (ou pas) certains moments de la toute petite enfance…

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as bien raison…. ! Même si j’avoue que je bave un peu devant les parents qui embarquent leurs enfants sans sac à langer blindé de couches, biberons et autres lingettes… bref, sans déménager la maison à chaque sortie !!!

      J'aime

  16. Très joli texte remplit de belles émotions… Quel beau cadeau d’anniversaire.
    Pour ma part, ma puce a 2 ans mais je n’arrive pas à me défaire de cette « nostalgie » de la voir grandir. C’est super de la voir progresser et devenir autonome mais je ne suis pas encore prête à passer du stade bébé à petite fille… Ta vision m’y aidera peut être 😏

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 Si tu ressens de la nostalgie, n’essaye pas de lutter… c’est normal d’être un peu mélancolique en les voyant grandir… Il faut juste être en phase avec ce qu’on ressent, et profiter au maximum ! 😉

      J'aime

  17. Je ne suis pas encore maman mais je crois comprendre ce que tu vis. C’est là tout le problème des mythes que créent les gens autour de soi sur tel tournant ou telle grande expérience. Au moment où nous aussi la vivons, on s’attend à cette émotion, ce soulèvement de poitrine, cet émerveillement ou cette déchirure et c’est la surprise quand toutes ces otions ne se manifestent pas ou pas dans l’ordre dont on a râbachés les oreilles. Ca crée des questions. Suis-je normale ? Est-ce que je fais bien ou mal.

    Bref, très beau texte en tout cas.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci… effectivement, il peut y avoir un décalage entre les sentiments attendus, et ceux que l’on vit réellement… ^^’ Personne ne peut être toujours « dans la norme » tout le temps 😉

      J'aime

  18. Merci pour ce texte déculpabilisant … comme bon nombre de vos articles d ailleurs.
    Mon grand a 2 ans et quelques mois et meme si j ai découvert et aimé follement mon premier tout petit , j ai hâte qu il grandisse. Parce qu avec l arrivée de sa petite sœur il y a 4 mois j ai l impression d être dans la gestion du quotidien plus que dans le plaisir.
    J ai envie de partager des activités manuelles, des films, des balades, des découvertes avec mes enfants et pour le moment je me sens un peu frustrée.
    Mais le modèle de la maman accomplie par la maternité est si répandue que c est difficile d avouer qu on a envie d autre chose.
    Et pour ma part j aimerai que ma deuxième ne soit pas la dernière mais peut être que le quotidien aura raison de notre désir.
    Merci encore

    J'aime

    1. Merci Rosalie pour ce commentaire… Si mes articles aident les mamans à déculpabiliser cela me rends vraiment vraiment heureuse !!! On a déjà tellement à porter en tant que parents, donc si on peut se décharger de la culpabilité qui n’apporte rien (à l’inverse de l’envie de se dépasser 😉 ) c’est génial !
      Je me retrouve complètement dans ce que vous dite : moi aussi j’ai parfois l’impression d’être dans la gestion du quotidien, de ne pas vraiment avoir le temps de me poser pour en profiter… d’où je pense mon envie que mes enfants grandissent ! Même si peut-être dans quelque années je serais finalement nostalgique de ces moments là… ou pas…. je me réserve l’entier et plein droit de complètement changer d’avis ! Je pense qu’on n’a pas toujours besoin d’être cohérent sur son ressenti de maman 😉

      J'aime

  19. Pas du tout nostalgique de les voir grandir !

    J’ai 2 filles. Chaque année qui a passé est une année qui les a rapproché d’un âge où ils ont commencé à avoir des idées à eux, des goûts qui ne sont que les leurs, et une capacité à apprécier le monde qui nous entoure sans que ce soit une transposition de notre propre vision.

    En bref, que du bonheur à ce que le temps passe.

    Je n’ai qu’une hâte, que la 2ème entre aussi dans l’adolescence.

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire !
      C’est vrai qu’avec l’arrivée du langage c’est génial de découvrir encore plus leurs personnalité, leurs raisonnement, les petites histoires qu’ils racontent à leurs jouets… J’imagine qu’à l’adolescence, cela doit être encore plus intéressant (même s’il doit y avoir moins de perles et de discours un peu ubuesques qu’avec un enfant de 3 ans… parfois j’ai l’impression que je suis bourrée quand mon fils raconte des trucs. Ou alors que c’est lui qui est bourré, va savoir….. !)

      Quel âge ont tes filles ? 🙂

      J'aime

      1. La plus grande a 11 ans et l’autre 7.

        La plus jeune achève son apprentissage de la lecture (ça va commencer à devenir intéressant). Quant à la plus grande, elle lit des livres, joue à jeux vidéos, écrit des histoires, joue de la musique…

        Je n’ai vraiment aucun regret de toutes les étapes précédentes qu’elle a traversées, même si je comprends bien qu’il faille les franchir pour arriver jusque là. Mais sans regret quand même 🙂

        Aimé par 1 personne

Va ! Commente hardiment !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s