BCBGrogne·Féminisme

Couvrez ce ventre que je ne saurais voir…

femme enceinte censuréeDepuis ce matin, je suis chiffonnée.
Je grogne, je récrimine et je m’énerve toute seule.

J’ai bien essayé de me raisonner. La polémique date déjà du 21 mars (deux jours ! Une éternité pour Internet… ) et d’autres blogueuses ont déjà réagi et exposé leur ressenti, avec lequel je suis totalement en phase (je pense notamment à cet article d’ Happy and Baby, que j’ai adoré et qui m’ôte les mots du clavier !)

Et pourtant,  je me décide à apporter ma petite grogne à l’édifice.
Flûte, un blog, c’est aussi pour cela non ? Réagir à une actualité, et pas seulement disserter durant 3000 mots sur les différents types de déjections de nos enfants. (Je suis une maman blogueuse. Je PEUX rédiger ce genre d’article, ne me provoquez pas !!!)

Bref. Vous avez peut-être vu passer – ou non – un article de Madmoizelle ( Un webzine féminin et féministe) daté du 21 mars dernier. Y était présenté la dernière chanson du chanteur James Blake, My Willing Heart. Le clip, en noir et blanc, montre de manière douce et lente Nathalie Portman, enceinte jusqu’aux yeux. L’actrice évolue tantôt au ralenti sous l’eau, tantôt dans le petit cocon de sa chambre, et nous laisse admirer son ventre tout rond, et qui bouge parfois (ben oui, ce n’est pourtant pas un scoop, mais en fin de grossesse le bébé est en général tellement à l’étroit que non seulement on le sent bouger, mais qu’on le voit également)
Jusque là, rien de dramatique, ni de plus dénudé qu’un maillot de bain. Mais le magazine a cru bon tout de même de préciser à ses lecteurs que ce clip « un peu perturbant »,  « la moitié de la rédac a refusé catégoriquement de le regarder ! » Rien que cela.  La suite du commentaire est assez magique : « Entre fascination et dégoût, le plan sur la peau distendue de la mère où l’enfant commence à gigoter n’est pas fait pour les yeux de tou•tes. »

Je ne sais pas vous, mais moi j’adore la formulation sous forme d’avertissement « n’est pas fait pour les yeux de tou•tes. » (bon et puis aussi au passage, les « toutes », « seuls » et autres « chacunes » m’énervent au plus haut point, mais passons, ce n’est pas le sujet) Déjà, c’est tellement gentil de prévenir que nous pourrions être choquées (oups 😉 ) par ce ventre de femme enceinte. Venant de la part d’un magazine qui s’insurge de la censure des tétons féminins, ou du diktat des aisselles rasées, c’est assez savoureux.
Peut-être faudrait-il ajouter un pictogramme PEGI pour éviter  à l’avenir de tomber sur ce genre de contenu tellement inapproprié que la moitié de la rédac a catégoriquement refusé de le regarder. Tient, on l’ajouterait sur les boites de jeu des Sims par la même occasion car là aussi on peut y croiser des ventres « distendus » par la grossesse… horreur !

Vous me direz que Madmoizelle a depuis édité son article et s’excuse de ses propos. Ou pas. Je commence à devenir allergique à ces formulations oiseuses du type : « Nos propos ne sont pas insultants mais on est désolés que vous vous soyez sentis insultés par nos propos qui ne l’étaient pas (insultants). Vous avez vu comme on a fait semblant de s’excuser ? Hihihihi »
Vous ne me croyez pas ? Je vous colle l’extrait : « Le ressenti des membres de la rédaction n’est en aucun cas un jugement du corps des femmes enceintes, ni de Natalie Portman. Il n’est que ça : un ressenti. Il n’empêche que l’expression de ce ressenti peut être reçue comme un jugement, ce que nous regrettons sincèrement. »
Je ne me lancerai pas dans une analyse grammaticale poussée, mais en substance, je vous mets la traduction : « On a exprimé un ressenti. Vous l’avez mal pris. On est désolé que vous l’ayez mal pris, mais bon c’est un peu de votre faute d’avoir perçu notre ressenti comme un jugement. Alors que nous, on ne juge pas, on est des gentils. Bisous » 

En fait, je pense qu’à la base, je n’aurais même pas réagi au premier article. J’aurai mis ces mots sur le compte de jeunes filles pas (encore ? ) concernées par une grossesse et ce que cela implique, qui auraient griffonné trois lignes sur le coin d’une table au sujet d’un clip sans trop réfléchir, et auraient appuyé sur le bouton « publier » dans la foulée. (Bon elles, elles préfèrent dire que c’est un dysfonctionnement de l’organisation mais passons.)
Mais j’ai lu les « excuses », et la version « qui aurait dû être publiée  » de cet article, et j’ai eu envie de sauter sur ma chaise à peu près 50 fois.

Je vous fais grâce d’une analyse point par point, je vous laisse vous faire votre idée comme des grandes (oups encore 😉  hihihi c’est contagieux ce truc !) L’article est ici.

Je vous sélectionne cependant les phrases les plus WTF pour tenter de justifier la première version publiée, avant que l’article ne parte totalement en vrille en parlant de l’hyper sexualisation de la femme (hein ?) de l’homophobie (hein ?!?) des violences médicales (que… quoi ?!?) et de Florence Foresti. (Mais…. ?!?!?)  quand on veut noyer le poisson…

  • Si la moitié de la rédac est horrifiée par ce clip, c’est qu’il y a un sujet, non ? (Le sujet pourrait être « comment est sélectionnée la rédaction ? » par exemple, cela me semble une réflexion intéressante… )
  • Pour une partie de la rédac, clairement, la vue d’un corps de femme enceinte provoque une réaction de malaise, de rejet. (Et la vue d’un corps obèse ? Handicapé ? Âgé ? Ça va vous supportez ?)
  • Disons qu’en gros pour moi, c’est comme si on avait mis une vidéo d’épisiotomie dans un clip sans prévenir. ( 😮 )
  • Pas de bodyshaming chez madmoiZelle. (J’ai ri)
  • on voit peu, dans la société, autour de nous, des corps de femmes enceintes. (Disons qu’avec des articles comme le vôtre, on n’a plus trop envie de les montrer)
  • la femme enceinte est l’une des rares figures féminines dont on accepte la nudité. (Visiblement non, puisque la moitié des rédactrices tombe dans les pommes pour un bidou filmé en noir et blanc )

Voilà. Et ça c’est dans la version modifiée de l’article. Oui oui.

Alors, je vais vous avouer franchement, je fais partie de ces femmes qui n’ont pas aimé (du tout) être enceinte. Bien sûr que j’étais consciente de la chance que j’avais de ne pas avoir eu à me « battre » pour avoir des enfants, mais je n’ai pas apprécié mes grossesses pour autant. Et je pense que ce n’est absolument pas grave, car la finalité d’une grossesse c’est de serrer un jour son enfant contre soi. Pas de rester enceinte et de kiffer sa vie (mais si c’est le cas tant mieux hein, je suis même franchement jalouse 🙂 !!!)  La grossesse est une période de transition, une parenthèse agréable ou non, voir un peu des deux, mais ce n’est pas une fin en soi. Et cela ne préjuge en rien de l’amour que l’on portera à son bébé (Heureusement pour mes deux enfants hein, sinon je les aurai vendus depuis belle lurette !) Même si cet amour n’est pas une évidence et qu’il demandera à être construit lui aussi.
Sentir mes bébés bouger a été rassurant pour moi, car cela me permettait de savoir qu’ils allaient bien. Mais cela m’a toujours semblé bizarre de n’être pas « toute seule  » dans mon ventre. Il y a des femmes qui adorent, d’autres qui détestent, d’autre, comme moi, qui oscillent toujours un peu entre les deux. Et c’est OK.
D’un point de vue esthétique, j’ai eu du mal à me trouver belle enceinte. Et pour être tout à fait honnête, un corps de femme enceinte n’est pas toujours « esthétique » au sens strictement académique du terme. Surtout sur la fin d’une grossesse.
Cela pourrait d’ailleurs être un chouette sujet de philosophie : le beau est-il toujours esthétique ? (Vous avez trois heures).
En l’occurrence, dans ce clip, Nathalie Portman est juste sublime et harmonieuse, malgré (grâce ?) à son ventre.
Mais, puisque Madmoizelle se plait à parler de « contenant » et de « contenu », je pense qu’on ne peut pas séparer la femme enceinte de ce qu’elle représente. Une femme enceinte porte la vie. Et plus précisément la vie d’un enfant absolument unique, qui n’a encore jamais existé et qui n’existera plus jamais plus. Il ne s’agit pas de sacralisation de la femme enceinte. Il s’agit juste d’un fait.
La femme n’est pas qu’une matrice, bonne à maturer un être humain et à le livrer. Elle ne saurait être réduite à sa grossesse, à son bébé ou à sa capacité d’engendrer la vie, ni même définie uniquement par ce biais. Mais il ne faut pas non plus minimiser cette capacité absolument unique et  fabuleuse, propre à la partie féminine de notre espèce, de pouvoir faire venir au monde un enfant.
Et ce n’est pas parce que certains gynécologues et médecins l’oublient que c’est ainsi qu’il faut considérer les choses.

Quand les rédactrices de Mademoizelle ne voient qu’un ventre qui se déforme sous les mouvements de son petit locataire, moi je vois une femme, qui est dans le don total (même si temporaire) de son corps pour l’enfant qu’elle porte. Même si elle n’aime pas être enceinte. Ce n’est pas incompatible. La grossesse est peut-être le premier « Je t’aime » de la femme à son enfant. Et c’est le corps qui le dit, souvent bien avant que l’enfant à venir ne soit intellectualisé et fantasmé.
Je ne vois qu’un seul « équivalent » corporel au don total de soi que consent une maman pour son enfant, c’est l’union sexuelle de deux personnes qui s’aiment, et se donnent entièrement l’une à l’autre. Cela se passe de mots, cela se vit (enfin vous faites bien comme vous l’entendez hein, si vous avez envie de déclamer une dissertation de philo dans ces moments-là, faites-vous plaisir !!! 😉 )

Porter un enfant, même quand comme moi on passe ses journées à râler qu’on a mal, qu’on a envie que ça se finisse, qu’on n’a pas envie d’accoucher, et que pourquoi déjà on a fait un bébé ???!!! c’est déjà un acte d’amour. Même si pour moi, il m’a fallu apprendre à connaître mes enfants et que je n’ai pas eu de « coup de foudre » lorsque l’on me les a mis sur le ventre, je me rends compte à présent que mon corps tout entier leur avait dit « je t’aime et je t’accepte tel que tu es » bien avant que je ne sois capable de me formuler ces concepts. Et ça c’est… beau, magnifique, merveilleux !

Alors…

Je comprends que le corps de la femme enceinte interpelle. C’est tout sauf anodin.
Je comprends qu’on ne se projette pas dans une grossesse, qu’on n’ait pas forcément l’envie d’être enceinte. Ou juste qu’on n’en ait aucune idée.
Je comprends la peur de voir son corps nous échapper, se modifier, souffrir.

Mais ces mots là, je ne les comprends pas.
Je ne comprends pas qu’on puisse les écrire sans penser à celles qui, enceintes ou jeune accouchées les liront peut-être alors qu’elles ont déjà bien du mal à composer avec les hormones, la douleur, le regard des autres, leur propre regard…
Je ne comprends pas que, quel que soit son ressenti, on ne le questionne pas un minimum. (Est-il « normal » d’être dégoûté par un corps de femme enceinte ?? Vraiment ? « Dégoûté »? La grossesse n’est elle pas pourtant un état, exceptionnel dans la vie d’une femme, mais finalement très naturel, courant, commun, banal au regard de toute l’humanité ? )
Je ne comprends pas qu’on se batte contre la superficialité de notre société et qu’on s’arrête aux seuls critères physiques pour juger d’une grossesse, sans considérer la signification de ce parcours. Voir de la grossesse juste un ventre qui bouge, une chose « Horriiiiible ! » quel manque de perspective.
Mais surtout je ne comprends pas qu’on puisse tenter de se justifier avec un texte long de trois kilomètres alors qu’un seul mot suffit:

« Pardon« 

*** *** ***

Et vous, que pensez-vous du regard de la société sur nos corps de femme, enceintes  ou non ? Ai-je « ovaire » réagi? (oui cette blague est nulle. Oui je l’assume !!) Que pensez vous de l’article de Madmoizelle, et de son corrigé ? 

 

 

 

55 réflexions au sujet de « Couvrez ce ventre que je ne saurais voir… »

  1. Ton article est absolument sublime! J’ai ri, tu m’as mis les larmes aux yeux, je me suis révoltée…Le moindre de tes mots est parfait! Non mais quels nul•les! Quand bien même elles trouvent moyen d’être « horrifiées »…allez s’en plaindre comme si c’était le mot d’esprit du siècle…ça me dépasse! Merci pour ton superbe coup de gueule!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Picou 🙂 J’avais un peu peur de m’être énervée toute seule dans mon coin ! En fait ce qui est le plus rageant, c’est que vraiment sur ce site, tu entends parler de tolérance et d’acceptation à longueur de page… mais pour un truc aussi simple qu’une femme enceinte, ben hop, on sort les mines dégoûtées. Un peu trop charnel pour vous mesdemoizelles ? Mais c’est aussi ça l’être humain : pas que du lisse, photoshopé et épilé. Et moi je trouve ça beau. Tant pis pour les vergetures 😉

      J'aime

  2. Des féministes dégoûtées par le ventre d’une femme enceinte ?! On a l’impression qu’elles parlent d’une scène porno. Terrifiant… et leur article de justification enfonce le clou et frise le ridicule. Le tien, d’article, est très bien. Des baisers

    Aimé par 1 personne

      1. Oui il s’agit de Fabien, un papa blogueur d’ailleurs si je ne m’abuse. Il est pourtant assez féministe dans son genre. Après il ne doit sans doute pas tout relire de ce qui est écrit sur Madmoizelle. Ceci dit, j’ai l’impression qu’une branche du féminisme est un peu en rejet total de la grossesse et de la maternité. Est ce qu’ils y voient une aliénation de la femme ? Je ne sais pas mais pourtant, cela ne me semble pas incompatible d’être mère et féministe, bien au contraire : l’éducation est une des clé d’un monde plus équitable pour les femmes. Bref, je vois surtout un gros manque de maturité, mais si les minettes de ce magazine pouvaient réserver leur indignation aux « vrais » sujets, et éviter d’écorcher les millions de femmes qui vivent ou ont vécu une grossesse ce serait cool 🙂 D’ailleurs, j’espère que la tienne se passe bien ! Bises !!

        Aimé par 1 personne

        1. Je pense même que l’éducation est LA clé pour un monde plus équitable. Il y a beaucoup plus de mères qu’on ne pense qui sont complices de ce sexisme… Cet article a eu le mérite de faire s’indigner plein de (vraies) féministes et de démasquer l’hypocrisie de ce webzine. Un bon point au final. Des bisous MBCBG. 😘

          Aimé par 1 personne

  3. Moi je l’aime ta blague « ai-je ovaire réagi » (ah ah ) !
    Alors déjà je devais être sur une sure planète car je n’avais pas entendu parler de ça. Je viens donc d’aller voir la vidéo, et de manière objective elle est très belle et loin d’être vulgaire. Après personnellement je ne l’aurais pas fait car je trouve ça intime que le monde entier voir les mouvements de mon bébé mais là n’est pas le sujet car chacun fait comme il veut.

    Par contre ce qui me choque ce sont les réactions derrière, les commentaires, ces personnages outragées. Surtout que ce sont certainement ces mêmes personnes qui se délectent en regardant des personnes à moitié à poil dans des télé réalités, que je trouve bien plus choquantes parfois que voir une femme qui montre une vérité, un miracle : Porter la vie. Que l’on aime ou non être enceinte, que l’on accepte ou pas cet état c’est le fait de porter la vie qui est beau.

    Donc non je trouve pas ta réaction excessive. Ton article est même parfait je dirai.

    « La grossesse est peut-être le premier « Je t’aime » de la femme à son enfant » ….Cette phrase me met les larmes aux yeux, j’en perds mes mots.

    Tu vas me prendre pour une folle mais merci Maman BCBG, c’est toi que j’aime encore plus après (presque envie de te faire un câlin mais n’ovaire réagissons pas quand même) cet article. Si seulement tout le monde pouvait penser comme toi sur beaucoup de sujets.

    Je t’embrasse

    J'aime

    1. Merci Clarisse pour ton long commentaire. (et pour ton soutien à ma blague pourrie !!!)

      C’est vrai que ce clip est très « intime » (moi non plus je ne pourrais pas m’expose comme cela ) et dans ce sens là on peut être gêné. Mais la rédaction de Madmoizelle avait plus l’air dérangé par le ventre en lui même que par le fait de pénétrer dans l’intimité de la grossesse. 🙂

      Et oui se délecter de télé réalité (humm hummm ce que je fais aussi avec les Princes de l’amour lol ahahahhaha) où ce sont plutôt des implants mammaires distendus que l’on regarde et crier au scandale devant une chose aussi naturelle qu’un ventre de femme enceinte, je ne comprends pas bien la logique. De toute manière, on peut pas considérer les modifications corporelles de la grossesse sans la symbolique qui va avec : c’est un corps qui porte la vie, pas qui se déforme à cause d’une maladie.

      Je suis heureuse que ma phrase t’ai touchée. J’avais un peu peur de paraître trop exaltée, mais je trouve qu’aujourd’hui on est dans une société qui survalorise l’intellect par rapport au corps. (et pourtant je me définis comme quelqu’un de rationnel. J’ai même faut une liste de « pour » et « contre » quand je me suis demandé si j’épousais Papa-pas-BCBG 😉 ) Sauf qu’une grossesse, c’est le truc par excellence qui te reconnecte direct à ton corps. Et que beaucoup de choses passent par le corps dans la relation à ton enfant. En fait, de devenir maman, ça m’a vraiment fait réaliser qu’on « était » un corps, pas seulement qu’on « avait » un corps (j’en veux à Descartes pour cet aspect très cartésien de notre société d’ailleurs) bref… qui fait l’ange, fait la bête, nous sommes des êtres de chair et de sang, pas de purs esprits.

      Merci pour les câlins virtuels et pour ton soutien 😉 je t’embrasse aussi !!!

      J'aime

      1. Oh oui je ne peux qu’être d’accord avec ce que tu viens de dire à nouveau.
        On « est » un corps, on ne l’a pas !! Pendant la grossesse, clairement il ne nous appartient pas, c’est un corps qui sert à porter la vie. Je me suis toujours dit pendant ma grossesse que j’avais l’impression d’être celle qui joue dans Alien, car même si c’est beau, de se dire qu’un être vivant est dans notre corps c’est quand même particulier.
        Bises et je ne t’oublie pas pour le projet dont je t’avais parlé. Cet article confirme bien que je ne regrette pas mon choix 🙂

        Aimé par 1 personne

    1. Dans l’article modifié effectivement, ils expliquent que chez Mademoizelle, l’équipe est uniquement composé de « nullipares » donc bon… après, je trouve que du coup, ça affecte forcément les sujets choisis et la manière de les traiter. Peut-être qu’ils gagneraient à étoffer leur équipe de rédaction avec quelques mamans pour gagner en diversité ?

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai rencontré il y a quelques semaines une rédactrice de MagicMaman qui est nullipare et elle n’aurait pas été choquée. Elle est d’ailleurs plus informée que certaines primipares.
        Tout dépend aussi de ce qu’on a vu ou vécu dans son enfance / adolescence. Mes aînés m’ont vu enceinte, m’ont vu allaiter, ils ont posé des questions auxquels j’ai répondu, ils ne sont pas ignorants.

        Aimé par 2 people

  4. Comme je te l’ai déjà dit je suis entièrement d’accord avec toi…un manque flagrant de tolérance dans cet article de madmoizelle. Je comprends que la grossesse puisse angoisser un certain nombre de femmes qui nullipare et qui n’ont pas de projets d’enfants mais de là à dire que l’on est horrifié parce que le bébé bouge dans le ventre, mais fort heureusement qu’il bouge ce bébé, c’est qu’il est en bonne santé ! Je suppose que ces personnes n’ont pas d’enfants car quand on est enceinte on est justement à l’affût de ces petits mouvements rassurants…De plus, dans le clip, on voit effectivement ce ventre bouger mais c’est très soft à mon goût et l’image qui est transmise est pleine de douceur…bref je ne lisais pas d’articles sur ce site et je ne suis pas prête de m’y mettre 😀 Sinon au risque de paraître pour une inculte mais c’est quoi du bodyshaming ?

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois qu’effectivement, il n’y a pas de mamans dans l’équipe de rédaction de Madmoizelle. Et sur un article comme celui là, cela se sent.
      Alors le bodyshaming, je ne voudrais pas me tromper, mais c’est un mouvement, une position qui consiste à refuser toute culpabilisation des personnes, et surtout des femmes, qui porte sur l’aspect physique. Par exemple, une femme n’a pas à rougir de ses rondeurs, de ses cicatrices, de sa couleur de peau, de la forme de sa poitrine etc… et il y a un refus de juger les personnes sur leur aspect physique (pilosité, virilité, féminité, poids, age, etc…)
      En soi c’est plutôt positif, mais là ou j’ai ri, c’est qu’on était en plein dans le bodyshaming du corps de la femme enceinte…. (je suis vilaine, mais j’adore quand les gens qui répètent à l’envie qu’ils sont hyper tolérants se contredisent d’un coup…)

      Aimé par 1 personne

        1. Oui pardon Albatros, en me relisant je vois qu’il y a un gros contresens dans ma définition 😉 Alors le body shaming est effectivement le fait de se moquer de l’apparence physique de quelqu’un. Il ya même des variantes comme le fat shaming (se moquer des personnes qu’on trouve grosses), le slut shaming (se moquer des personnes qu’on trouve trop « sexualisées ») etc…
          Donc en fait Madmoizelle refuse le body shaming et s’inscrit dans un mouvement qui consiste à refuser toute culpabilisation des personnes, et surtout des femmes, qui porte sur l’aspect physique (pilosité, virilité, féminité, poids, age, etc…)
          Du coup la contradiction venait du fait Madmoizelle indique vouloir refuser le body shaming (ce qui est positif !!) alors qu’en fait l’article sur le ventre de Nathalie Portamn (et l’article corrigé ! ) sont en plein dedans 😀

          J'aime

  5. Super article qui m’apprend cette polémique (je ne suis pas la seule à être passée à côté, apparemment, ça me rassure :-p), ça me scotche !!
    Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle pudibonderie !! Ou marque d’immaturité de fiers représentants de la génération Y qui tiennent à continuer à vivre sans attache ?…
    S’ils/elles vivent cette vision comme une INJONCTION à procréer (puisqu’il faut utiliser ce terme chaque fois qu’il s’agit de féminisme 😉 ) alors qu’ils/elles ne sont pas prêt-e-s pour ça, personne ne les y oblige…
    Bref, je suis aussi consternée que perplexe face à cette réaction…
    J’ai aussi été très touchée par ce que tu racontes sur ton chemin vers la parentalité et l’amour pour tes enfants, qui se construit parfois à notre insu, peu à peu dans le secret de notre corps et de notre cœur.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ! D’ailleurs je me demandais si on était pas déjà à la génération Z ? (car je crois bien que, du haut de mes 31 ans, je fais partie de la génération Y ?)
      Et oui, très bonne expression on est presque face à une nouvelle pudibonderie. Et les injonctions à la maternité… c’est un cheval de bataille du féminisme… Là où je suis tout à fait d’accord pour dire qu’on ne peut pas réduire une femme à un ventre juste bon pour procréer, ou bien décider qu’une femme qui n’est pas mère n’est pas une vraie femme (la violence du truc !!!), je suis en revanche complètement opposée au fait de nier cet aspect là de l’être humain… et de la femme. Et il est déjà tellement difficile d’être maman de nos jours, que s’il faut en plus faire profil bas avec nos enfants (ce qu’on fait déjà toute la journée, vu qu’on n’est pas vraiment dans une société Kidfriendly), et nos ventre de femmes enceintes (ou de femme qui ont accouché hein, le ventre en garde quand même quelques stigmates) pour ne pas tomber dans l’injonction à la maternité…. c’est beaucoup demander. (et au final, c’est de l’anti-féminisme)

      Je dois me motiver pour écrire un article à ce sujet ^^

      Et merci pour tes mots 🙂 L’amour pour nos enfants est parfois une évidence. Pour moi, c’est un chemin sur lequel je progresse tous les jours un peu plus 🙂

      J'aime

      1. Oups, toutes mes excuses aux représentant-e-s de ladite Génération Y que j’aurais offensé-e-s, la faute à mon grand âge (presque 36 ans tout de même) et à mon côté un peu déconnecté /limite technophobe ! Oui, chez eux on doit bien en être à Z, voire plus loin encore 😀
        Et en effet, pourquoi nier cet aspect de la femme ? Que chacune se sente libre de l’exploiter ou non, sans qu’on ait l’impression de vivre encore et toujours dans des sociétés limite totalitaires où il faut se ranger à des normes et être définissables en 2 mots et demi par le plus grand nombre ! (comment ça, je m’enflamme ?)
        La semaine prochaine je prends le TGV avec ma petite de six mois et demi, il y aura certainement un moment où elle aura faim et voudra téter, j’appréhende tout en étant curieuse de voir s’il y a des réactions…

        Aimé par 1 personne

  6. Ce que j’en pense ?
    Que l’équipe de la rédaction de Madmoizelle doit avoir 16 ans. Ou moins même. Elle ne connait pas grand chose de la vie.
    Je lis rarement les articles de Madmoizelle, sauf quand mes amies FB en partage mais à voir les titres, c’est un peu écrire sur tout et n’importe quoi histoire d’avoir du contenu (et si possible bien référencé)
    Faire tout un article sur un clip d’une chanson et un chanteur que personne ne connait (en tout cas, je ne connais pas et j’ai 2 ados à la maison), c’est pour augmenter son contenu.
    Quelqu’un a traduit les paroles de la chanson pour savoir si le clip a un vrai rapport ? Parce que je me demande de quoi parle la chanson pour que Nathalie Portman nage nue (j’ai la flemme de traduire).
    Et si la rédaction cherchait le buzz en affolant la blogo parentale toujours prête à réagir ? 😉

    Allez, faut pas s’énerver pour ça, on perd des secondes de vie pour rien ^_^

    Aimé par 1 personne

    1. Ahahahhaa j’ai aussi pensé au bad buzz orchestré tellement cela me paraissait énorme comme truc. Genre « on a dit que c’était dégoûtant une femme enceinte, on s’attendait pas à une réaction des gens »… Mais comme tu le dis, c’est un gros site, une grosse machine un peu obligée de commenter sur tout, et donc de réagir sans vraiment de recul. Et quand on est jeune et qu’on y connais rien à la maternité, ou que cela ne nous intéresse pas (ce qui est tout à fait légitime hein !) ben on peut tomber à côté de la plaque. Mais l’article corrigé, et donc réfléchi, relu, étayé est encore pire que l’article original si cela est possible… et là franchement, c’est surtout ça qui m’a fait réagir !

      (et moi non plus je ne connais pas ce chanteur…. je vais essayer de voir les paroles 😉 )

      J'aime

  7. Ah la polémique du ventre des femmes enceintes ! Ca ne date pas d’hier malheureusement…
    Au quotidien, je ris doucement quand j’entend Docteur Gynéco dire « avec la grossesse vous ne devriez pas prendre plus de 8 kg ! ». Comme si oui toutes les femmes enceintes avaient envie de prendre des kilos superflus (c’est comme les vergetures on adore ca !).
    Bref je m’égare…
    J’ai beaucoup aimé lire ton article, et je partage tout à fait ton avis (je pense que tu t’en doutais). 😉

    Aimé par 1 personne

  8. Hello,
    En lisant ton article, je suis sur le cul, j’arrive pas à croire que Madz (la rédaction) ai pu écrire des choses pareil.. Depuis quelques temps ça devient vraiment n’importe quoi (raison pour laquelle je ne lis presque plus leurs articles). Je suis désolée si c’est insultant, les propos sont insultants et leurs excuses n’en sont pas. Je ne n’ai pas vu le clip dont tu parles mais si un jour je le vois, il est clair que je ne réagirais pas comme. Être enceinte c’est la vie (du moins la donner 🙂 ). En tout cas c’est très bonne article et je te remercie d’avoir fait partager ton coup de gueule !

    Bisous

    Juliette 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Hé bah non moi j ai pas vu cette vidéo, mais où va t on ?!!! Ça devient n importe quoi. Allaiter? C est répugnant! En public? Pire! Et maintenant on s attaque à ma femme enceinte! Faut qu’ils arrêtent. On t il penser, qu’un jour avant d être là, ils étaient eux aussi dans ce ventre ? Ils feraient bien d y réfléchir. Il n y a rien de plus beau. J ai beau être une femme, je me souviens quand-même que je n ai jamais été aussi belle aux yeux de me homme, que quand j étais ronde jusque là au moins!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Ah eh bien c’est exactement la question que je me suis posée : si les minettes de Madmoizelle réagissent comme ça en voyant une femme enceinte, j’imagine qu’une femme allaitante doit leur sembler le comble de l’aliénation et du glauque…. -_- Et ton homme a très bon goût de t’avoir trouvé belle enceinte 😉

      J'aime

  10. J’ai vu une partie du clip, jusqu’au moment où l’on voit le bébé bouger dans le ventre de Natalie Portmann, justement. Et j’ai trouvé ça superbe! Ce ventre que l’on voit bouger m’a rappelé le mien lorsque j’étais enceinte 🙂 c’est la vie, c’est la création et c’est pour cela que c’est beau! Je ne comprends pas que l’on puisse s’offusquer de quelque chose d’aussi merveilleux!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui clairement il y a un décalage dans les ressentis… j’ai lu les articles avant de voir le clip, donc je m’attendais à quelque chose de vraiment un peu trash et cru mais… les images sont toutes douces et très jolies…alors du coup, la réaction de dégoût est dure à comprendre…

      Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est vrai que je me suis un chouilla énervé… Mais pour une fois, je suis passé du stade « s’énerve toute seule devant son ordi » à « écrit un article sur le sujet » et…. pffffuuu ça m’a fait du bien d’organiser mes pensées par écrit… !

      J'aime

  11. Je vois surtout de la peur (et c’est vrai que cela peut faire peur…). Et je pense que l’on ne devrait pas rejeter d’un revers de main cette peur. C’est d’ailleurs marrant que cette generation de filles qui n’a peur de rien sur le plan sexuel (merci l’education via youporn) a peur de cette fonction-la du corps (la maternite). Quel est le rapport au corps de ces filles? Et cela veut dire aussi qu’il y a beaucoup d’education sur la maternite a faire.
    Pour la partie plus rigolote, c’est vrai aussi que j’aurais tendance a leur dire « ben les petites cheries, si voir un ventre rond bouger a cause de son locataire vous fait peur, ne lisez ou n’ecoutez surtout pas les details des petits maux de la grossesse et de l’accouchement » (la Boucherie selon Florence Foresti ah ah ah)

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as raison… en réfléchissant il doit s’agir principalement de peur… Mais cela démontre qu’il y a un biais dans notre société actuelle… quand tu es plus à l’aise pour aborder le triolisme, les amours d’un soir, et un certain nombre de pratiques sexuelles plus ou moins osées et saines, et qu’en revanche tu te sens gêné, dégoûté par un corps de femme enceinte…. pour moi c’est qu’il y a un problème.

      Et oui, du coup beaucoup d’éducation sur la maternité à faire 🙂 Et pour le coup, je trouve que ce clip tout joli est une jolie mise en valeur de la beauté d’un corps de femme qui porte la vie 🙂

      J'aime

  12. Super article! Je n’ai pas vu le clip et je suis passée totalement à côté de cette polémique, mais ça m’épate franchement! C’est tellement nul… Je suis comme toi, pendant ma grossesse, j’ai oscillé entre joie et… »pas la joie », au début ça me paraissait vraiment bizarre d’avoir un être vivant à l’intérieur de moi, genre alien…Et plus tard, quand il bougeait en déformant mon ventre, j’étais subjuguée. Enfin, je trouve ça beau, parce que c’est la vie qui se développe et il n’y a rien de plus naturel. Heureusement que l’équipe Madmoizelle ne m’a pas vue alors, mon loulou se recroquevillait du côté droit, ce qui fait que j’avais le ventre complètement déformé! My God, une horreur! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Aahahhahhaa le ventre asymétrique…. c’est vrai que ça surprend !!! (Ma fille aussi aimait bien se caler d’un côté, c’était un peu bizarre, mais c’était « sa » position…. et là tu réalises que déjà dans le ventre, le bébé a son petit caractère, ses préférence et tout et tout….!!!)

      Aimé par 1 personne

  13. Je suis absolument d’accord avec toi. Je trouve ce genre de propos absolument révoltant, surtout venant d’un pseudo magazine féministe. J’aime bien cette manière de se poser en maître à penser, à ériger ce qui est politiquement ou féministement correct et bannir le reste. Je déteste cette posture. Pour qui se prennent-ils là-dedans ? Avec des amis pareils, les femmes n’ont pas besoin d’ennemis.
    Merci les donneurs de leçon.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 « féministement correct  » …. super expression !!! De manière générale, plus je vieilli, plus j’ai de mal avec les maîtres à penser autoproclamés (je serai une mamie rebelle !!!)

      J'aime

  14. Je n’ai pas vu le clip de Nathalie Portman et ça me saoule d’avance de lire le stupide article de Madmoizelle mais je suis complètement d’accord avec toi sur le sens de la grossesse dans le prolongement de l’union sexuelle (dis donc t’aurais pas lu JPII toi ?😜). Pour moi cette « phobie » du corps de la femme enceinte est représentative d’une génération pour qui être enceinte n’est plus un état naturel (à cause de l’invasion de la technique et du poids de la dictature de l’esthétiquement correct, et sûrement beaucoup d’autres raisons…). Je mesure ma chance d’avoir grandi dans une famille nombreuse, entourée d’autres familles nombreuses, et d’avoir côtoyé beaucoup de femmes enceintes dans mon enfance et adolescence. Du coup la grossesse n’était pas quelque chose dont j’avais peur (je fais partie de la team des femmes qui ont adoré être enceinte 😃). (J’avais peur de l’accouchement en revanche, on ne va pas se mentir !). À ce propos j’aime beaucoup comment la journaliste « Pink et Green » parle de la grossesse et de ses suites sur son blog (elle vient d’avoir des jumeaux à 41 ans et ce sont ses 5e et 6e enfants !) : lajournalisteitpinketgreen.over-blog.com

    Aimé par 1 personne

    1. Kof ko kof … Evangelium vitae… kof kof kof … 😉 Il est « possible » que cette encyclique me soit passée entre les pattes … (grillée!)
      Je vais vite aller regarder le blog que tu m’indiques !!!

      J'aime

  15. Je trouve dommage qu’à chaque fois que la question du féminisme / de la place de la femme est évoquée, il faille absolument jouer l’opposition, et dénigrer un type de femmes au profit d’un autre.
    Je suis d’accord avec le propos général de cet article, à savoir que lorsque l’on milite soi-disant contre le bodyshaming, il est aberrant de se dire écoeuré devant le corps d’une femme enceinte, qui n’est autre qu’un être humain et n’a pas à recevoir de jugement de qui que ce soit.
    Le seul avertissement qui me semblerait défendable, consisterait à simplement prévenir que la vidéo met en scène une grossesse, parce que peut-être que le vécu de certaines personnes (infertilité, entre mille autres choses) pourrait rendre le visionnage douloureux psychologiquement.
    Jusque là, donc, je suis parfaitement raccord avec les idées de l’auteure.

    Mais est-il pour autant nécessaire, dans les commentaires, de dénigrer systématiquement les nullipares / les jeunes filles et leur éducation?
    Est-ce que parce que l’on a pas eu (pas pu?) avoir d’enfant, on est incapables de sentiments et d’émotions liées à la maternité? Est-ce que d’ailleurs, on est obligées de vénérer celle-ci? Je ne suis pas sûre que cet état biologique de nullipare ( quid de celles qui sont mères sans avoir accouché? ) définisse nécessairement le fait d’être insensible ou idiote ou ignorante.
    Sans parler des commentaires qui font clairement le jeu du slutshaming, à base de dégoût envers une certaine forme d’éducation sexuelle, de jugement à propos du comportement et de la tenue des danseuses dans certains clips, que l’on oppose à la pureté de la maternité . Là, on frise carrément la fameuse dichotomie maman/putain, qui est je pense absolument abjecte et horriblement datée (et néfaste pour l’image des femmes).

    Bref, ce que je trouve vraiment dommage dans tout ça, c’est que je pense que tout le monde est capable de se comprendre et de s’entendre, et que le monde serait vachement meilleur pour tous si on était capable de ne pas se tirer dans les pattes. Ce n’est pas parce qu’un organe de presse destiné prioritairement aux jeunes filles majoritairement « nullipares » a été d’une profonde indélicatesse, pour ne pas dire d’une grande stupidité, qu’il faut blâmer et juger cette catégorie là de la population, comme un bloc. Si les ressentis des femmes sur leurs grossesses varient d’un individu à l’autre, il y a fort à parier que nous soyons toutes différentes, sans que ça nous empêche de nous entendre, de dialoguer et de nous épauler, quelle que soient les situations respectives des unes et des autres.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout d’abord Eli, merci pour ton long commentaire !
      Alors, peut être qu’en lisant tous les commentaires d’une traite on a l’impression que se joue une opposition primipare-multipare et nullipare, mais ce n’est absolument pas mon but (ni, je crois, celui des personnes qui ont commenté)
      Tout simplement car toutes celles qui ont accouché ont été nullipare à un moment donné, et qu’on se souvient encore de notre état psychique d’avant, de nos peurs et de nos envies par rapport à la grossesse.
      C’est d’ailleurs Madmoizelle qui justifie plus ou moins sa première version de l’article en expliquant que la réaction venait de femmes toute nullipares.. ce que je trouve assez curieux, car heureusement, beaucoup de femme et jeunes filles, maman ou non, et n’ayant pas accouché n’ont pas du tout cette réaction de dégoût vis à vis d’un corps de femme enceinte.

      Mais pour moi, clairement, oui il y a un problème d’éducation à la grossesse si la vue d’un corps de femme enceinte provoque une telle réaction de dégoût qui a donné naissance à ces articles (la 1ere version, et le corrigé) Sans « vénérer » la grossesse et/ou la maternité (et crois moi, pour avoir été enceinte 2 fois je ne divinise pas du tout du tout du tout ça 😉 ), il y a quand même une incohérence quand certaines filles/ado/femmes sont à l’aise pour revendiquer un droit à l’image pour les tétons, ou envisager des plans à trois ou du porno militant et féministe, et qu’à côté de ça elles sont horrifié par un corps de femme enceinte.
      Je ne pense pas que c’est du slut shaming de s’interroger sur ce paradoxe. En tout cas cela n’est pas mon but. C’est juste que c’est incohérent et que si une génération de femme en est à penser cela, c’est que oui, il y a un loupé dans l’éducation à la grossesse, et dans sa représentation 🙂

      J'aime

  16. Quelle écriture savoureuse !!
    Je n’ai pas lu l’article, ni vu la vidéo, ni ne sait ce que ça fait d’être enceinte … donc j’ai pas tout compris mais le plaisir de lire a pris le dessus et j’ai même bien rigolé (jaune parfois).

    Aimé par 1 personne

Va ! Commente hardiment !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s