Tranche de vie

Nouveau souffle

Maman enfants regardent la mer

Dix-sept jours de vacances…
Une semaine en amoureux en Écosse, une semaine en famille en Bretagne.
Du soleil, du vent, des lochs, de la verdure, la mer, les visites, les apéros, les tisanes du soir… et surtout le temps… le temps de lire, de se poser, de regarder autour de soi, de boire un café (chaud ! un café chaud ! Truc de fou quand tu as des enfants !)… flâner, se perdre, décider du programme au dernier moment, ne pas le respecter forcément… le temps de dormir, de rêvasser et presque même… de s’ennuyer…

J’en avais grand besoin, comme vous avez pu le constater avec mon dernier article.
Je tenais d’ailleurs à vous remercier pour toutes vos réactions. Je ne m’attendais pas à autant de compréhension, de bienveillance, de soutien…

Vous remercier est d’ailleurs bien faible : si ces vacances m’ont permis de reprendre mon souffle, vos commentaires m’ont réchauffés jusqu’à la moelle et encouragés à profiter à fond, y compris (et surtout !) des jours passés loin de mes enfants (merci d’ailleurs à mes parents pour avoir assuré cette garde providentielle !!) J’ai plus d’une fois pleuré et ri en vous lisant, en réalisant que je n’étais pas seule à vivre ces moments-là, de fatigue et de découragement intense et que même les personnes qui n’avaient pas traversé cela était capable de me comprendre…
Alors, merci.
Vraiment.
Du fond du cœur.

Deux semaines de vacances n’effacent pas des mois de fatigue, mais cela me donne la force de m’attaquer à ce qu’il faut changer pour sortir de cette situation, et faire en sorte que ce texte du neuf août devienne vraiment le témoignage du creux de la vague, le point de départ de la remonté…

Et pour amorcer le mouvement et garder la trace de ces moments, voici un petit résumé de mes doubles vacances (pas franchement placées sous le signe du bronzage intensif, comme vous pouvez l’imaginer 😉 )

L’Écosse…

Quelques jours en amoureux où je me suis complètement laissé mener par Papa-pas-BCBG, qui avait tout organisé : billets d’avion, location de voiture et Bed and Breakfast pittoresques… le rêve ! Et nous sommes tous les deux tombés sous le charme de l’Ecosse…

Bien qu’intégristes du gazon tondu à raz, sans un poil de mauvaise herbe, les écossais que nous avons croisés ont tous étés adorable. Bon, ils se sont aussi tous excusés du climat de l’Ecosse (gros traumatisme national il semblerait, ou alors auto-dérision très poussée…), alors que franchement, je m’attendais à pire. Oui, il a plu, mais toujours sur de petites durées, l’air est très doux et 15 degrés avec du vent, ça va très très bien avec l’ambiance des Highlands !
En revanche, nous nous sommes difficilement fait aux horaires de dîner…. avec des restaurants qui arrêtent de servir à 20h à la campagne, nous avons eu du mal… se mettre en quête d’un restaurant à 17h30, alors que tu te remets à peine de ton fish’s & chip’s et de ta barre de mars frite de 15h (oui bon, ok, on avait aussi du mal avec les horaire de déjeuner) ce n’est pas évident. C’est ainsi qu’un soir nous nous sommes retrouvés le ventre vide au bar de notre hôtel… impossible d’avoir des chips ou des cacahuètes, mais nous avons pu boire en contrepartie de l’excellent whisky et de la bonne bière. Inutile de vous dire que je ne garde qu’un souvenir fort confus de la nuit qui a suivi.

Papa-pas-BCBG a géré comme un chef la conduite à gauche, malgré les routes très étroites et les moutons en liberté. En revanche, il n’a jamais voulu enfiler un kilt, ce qui restera mon gros fantasme inassouvi ma grosse déception du séjour.
Nous avons visité bien sûr quelques châteaux (hantés, of course) et une distillerie de whisky, trempé les mains dans un loch, mangé des breakfast pantagruéliques (j’ai testé le black pudding et le haggis à cette occasion ! Oui, le boudin et la panse de brebis ne m’effrayent pas, même au petit déjeuner… 😉 ) et flâné au beau milieu de la campagne (qui est ce que nous avons préféré !)… même si Edimbourg est une très jolie ville, je crois que si nous revenons en Écosse, ce sera pour un road-trip dans les Highlands tout au nord !

Maman BCBG Blog - Highlands
Au loin, Loch Rannoch. Et ça ne se voit pas, mais il y avait des crottes de mouton partout !!! #NoFiltre

.

.

La Bretagne

Après un passage express en Bourgogne pour récupérer Petit Quark et bébé Gluon couverte de boutons (merci la « baricelle » comme dirait son frère…), direction la Bretagne et la très BCBG destination de Saint-Briac (on m’avait prévenu, mais je ne m’attendais pas à un tel quota de marinières, pull sur les épaules et chaussures bateaux… à croire que tous les passants avaient lu mon article sur comment reconnaître un BCBG ! 😀 )

Maman BCBG Blog - Bébé BCBG
Heureusement, j’avais apporté des tenues camouflage BCBG pour pouvoir nous fondre dans la masse des robes à smocks !!!

Nous avons retrouvé mes parents, ma grand-mère, ma tante, deux de mes sœurs et mon frère pour des vacances très familiales. Plage, barbecues, visites, balades pour voir le coucher du soleil, les phares et les caps des environs… Il a fait un temps magnifique et même si l’eau n’était pas très chaude, le soleil était là.
Petit Quark a enfin découvert la mer, après des mois à en rêver. Il la trouvé « bleue comme le ciel » et « froide » et a eu peur des vagues. Mon frère lui a creusé des châteaux de sables plus grands que lui qui ont tous finis engloutis par la marée, malgré une lutte acharnée de la part de mes sœurs, à coup de renfort d’algues et de tapotage frénétique de sable pour renforcer les remparts… Petit Quark se contentant quant à lui de faire 150 fois le tour du château en hurlant à plein poumons « Au secours ! La mer arrive !!! » ce qui était très rigolo, mais assez inefficace.
Bébé Gluon quant à elle a de nouveau bien mérité son surnom… même si ses réticences avec l’herbe sont maintenant de l’histoire ancienne (elle la mange), avoir du sable sur les pieds l’a tout bonnement scandalisé. Elle a donc passé les deux après midi où elle est allée à la plage sur la serviette de sa Bonne-Maman, ou roulée en boule sur mon ventre.

Et c’est là que j’ai réalisé que je commençais à aller mieux : j’ai adoré l’avoir collé tout contre moi pour un immense câlin, alors que quelques jours plus tôt cette proximité forcée m’aurait donné envie de m’enfuir en courant…

.

 

.

De jolies vacances, qui me permettent donc de recharger un peu mes batteries.
Reste à ne pas retomber dans les mêmes ornières que l’année précédente, mais… on y croit !!!

*** *** ***

Et vous, vos vacances ? Prêts à affronter la rentrée ? Déjà envie de repartir ? 😉 

51 réflexions au sujet de « Nouveau souffle »

  1. Voilà un billet qui fait plaisir à lire 🙂
    L’écosse, j’en rêve ! Peut- être la prochaine destination de notre voyage annuel en amoureux 😉
    En attendant, après 4 semaines non stop avec mes doudoux, j’en peux plus. Vite, l’école ! :-p

    Aimé par 1 personne

  2. euh… Moyen prête… Honnêtement je sens que ça va être chaud de jongler entre la maternelle la crèche et le lycée (ou je travaille). Peut-être que dans quelques temps c’est moi qui lancerais une bouteille à la mer sur le blog. En tous cas je suis heureuse de voir que cette pause t’a bien ressourcé. Bonne rentrée à toi

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ces nouvelles bonnes et encourageantes. Continues à prendre soin de toi…
    Question : sais tu comment on reconnais un Rennais à St Malo ?
    Oui, bien évidemment à sa marinière et son ciré guy cottens. Le parisien y aura ajouté un bonnet rouge 😀

    Aimé par 1 personne

  4. Je n’ai pas pu, comme tu l’as fait, m’éloigner de mon citron une semaine mais j’ai pris la décision de le sevrer, nous l’avons mis dans sa chambre (et il dort bien!), nous avons prévu un weekend à NY en novembre (donc le sevrage, on s’y met vraiment), nous sommes allés au cinéma… Et c’est marrant mais dès que le Viking a repris le boulot (la rentrée chez moi c’était lundi dernier), le citron et moi avons repris nos marques et notre routine… et notre complicité! Et les hormones, ces hyènes, ça va mieux aussi: moins de cheveux gras, peau qui se normalise, plus l’envie de fuir au bout de l’Afrique (mais toujours l’envie d’y retourner) … Donc c’est un tout. Peut-être que ça me refera ça, encore, et plusieurs fois, qui sait, mais j’ai vu qu’en en parlant, je m’en sortais, et que surtout il fallait que j’accepte cette phase sans me juger. Vive la méditation, hein.
    Contente d’avoir des nouvelles de ta famille de 4 et de voir que tu es sur la pente remontante!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, et contente d’avoir de tes nouvelles… si le fait de dormir dans sa chambre s’est aussi bien passé, c’est sûrement que vous deux étiez prêts pour cette étape… J’espère que le sevrage ira tout aussi naturellement !!! D’avoir un peu de temps pour soi permet de profiter beaucoup plus des temps collé-serré à son bébé 🙂

      Tant mieux pour les hormones… ! Moi ça m’interpelle de voir à quel point les variations au cours d’un cycle peuvent autant jouer sur mon physique et mon moral… ^^

      Et pour l’Afrique…. la vie est longue, tu y retourneras sûrement un jour ou l’autre. Enfin je te le souhaite 😉

      J'aime

  5. ça fait plaisir de voir cet article, on sent que ça va mieux et même si ça n’efface pas tout comme tu le dis, c’est un départ vers une période qui s’annonce meilleure.
    L’Ecosse est un pays qui doit être super beau, j’aimerais beaucoup y aller un jour.
    Je vois que même à la plage tes enfants sont des enfants des villes 😀
    Véritable coup de coeur pour l’illustration de cet article que je trouve sublime, un peu comme si vous regardiez tous vers un nouvel horizon. Bref que du positif dans cet article (bon pas tout à fait, il faudrait penser à parfaire le bronzage :D).
    Ici les vacances c’était plutôt travaux dans la maison et nous ne sommes pas partis, cependant étant dans le sud j’ai au moins eu le climat des vacances 🙂
    bises

    J'aime

    1. Merci Clarisse pour l’illustration.. j’avoue que c’est une de celle dont je suis le plus fière depuis longtemps !!
      Si tu as l’occasion de partir en Ecosse, n’hésites pas : c’est super romantique 😉 Mais tu n’y parfaireras pas ton bronzage en effet (enfin moi j’ai renoncé, je ne bronze jamais 😦 )

      J’espère que tu pourras avoir aussi un peu des vacances, même le temps d’un week-end en amoureux…cela fait tellement de bien !!!

      J'aime

  6. Aaaaah je suis contente de lire que les vacances ont redonné le souffle nécessaire (et le sourire). J’espère que les bonnes résolutions de la renée se mettront ne place et que tu trouveras le temps pour t’épanouir dans ta vie de femme/amoureuse/travailleuse/maman etc … et que tu nous inonderas de petits articles pleins d’humour et de jolies illustrations.

    Pour ma part aussi les vacances étaient très attendues, très nécessaires et malgré tout leur bienfait … J’aurais déjà bien besoin de repartir :’D

    Aimé par 1 personne

  7. C’est bien de s’éloigner quand c’est nécessaire, pour mieux revenir !!
    Les enfants sont d’autant plus heureux ensuite des retrouvailles 🙂
    J’avais deja envie d’aller en Ecosse, et à te lire, ça ne fait que renforcer cette envie !
    Bonne rentrée !

    Aimé par 1 personne

  8. Que de bonnes nouvelles, ça fait vraiment plaisir à lire ! Tu sembles avoir fait de belles réserves de sérénité et d’énergie !
    L’Ecosse est l’un de mes voyages préférés, avec un parcours de trois semaines entre capitales et terres sauvages il y a quelques années.
    Cette année, avec notre petite poupette de 11 mois, on a opté pour un programme plus sédentaire entre Cantal et Lozère. Les repas sont toujours aussi imprévisibles, mais au retour, je profite moi aussi mieux des moments collés, au point d’envisager plus sereinement un sevrage plus tardif que prévu (elle sera sans doute prête quand elle marchera, d’ici 2 mois sans doute…)

    Aimé par 1 personne

    1. Trois semaines en Ecosse…. whaou, ça donne envie, car malgré cinq jours pleins passés là bas, j’ai l’impression de n’avoir eu qu’un avant goût.
      Bon mais le Cantal et la Lozère, c’est sympa aussi 😉 !!
      Bon courage pour le sevrage, en marchant ta petite poupette sera peut-être plus tournée vers d’autres horizons en effet 😉

      J'aime

  9. Contente de te retrouvee un peu reposee (enfin dans la mesure du possible) et pleine de courage, d’espoir et d’ambitions pour la nouvelle periode qui s’ouvre devant vous! C’etait de chouettes vacances pour te ressourcer un peu… Je te souhaite de continuer a gouter aux plaisirs des longs calins -choisis- avec ton Gluon… Des calins ❤

    Aimé par 1 personne

Va ! Commente hardiment !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s