Blog

« Fait vaut mieux que parfait »

Maman BCBG blog Bannière fanions
Ma toute première bannière sur Maman BCBG !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’une maxime, découverte au détour d’un article sur internet qui a apporté un éclairage vraiment nouveau à ma petite vie tranquille. (Et accessoirement, m’a fait ouvrir mon blog dans les trois jours qui ont suivi, alors que ce n’était jusque là qu’une vague idée qui traînait dans un coin de ma tête depuis…. de longues années ! )

« Fait vaut mieux que parfait »

Ou « Done is better than perfect » pour nos amis snobs anglophones.

Dit comme cela, on dirait presque une de ces mignonnes petite phrase papillote qu’on lit à haute voix à la fin d’un repas de Noël, au milieu des écorces de clémentines et des coupes de champagne à moitié vides.

Et pourtant, ces quelques mots m’ont fait tiquer. Ils ont trottés dans ma tête et m’ont titillés toute une journée.

N’est-ce pas un peu en effet, une ode à la médiocrité ? « Vite fait, mal fait » ? Une incitation à se contenter de peu, à ne pas viser bien haut ?

Au début, c’est effectivement ce que j’ai pensé. Quelle ambition au ras des pâquerettes… Ce n’est pas avec cela que le monde changera… ne dit-on pas qu’il faut au moins viser la lune pour être sûr d’atterrir dans les étoiles en cas d’échec ?
Et puis j’ai regardé mon quotidien de maman, perpétuellement en train de jongler entre enfants, maison, boulot, transports, mari, famille, paperasse, loisirs … et j’ai ri un bon coup !

Je ne pense pas être la seule, (rassurez-moi 😉 ?) mais au final, les contingences matérielles font que bien souvent, on n’a pas le temps d’atteindre (d’attendre ?) la perfection qu’il faut déjà enchaîner sur la tâche suivante…

  • Maquillée ou pas, je dois sauter dans mon RER pour arriver à l’heure au travail
  • Repassées ou froissées, les tenues des enfants doivent être enfilées SUR lesdits enfants AVANT leur départ à la crèche (c’est mieux) Et tant que c’est propre et adapté au temps qu’il va faire, mon mari ne regarde pas le degré de compatibilité entre les hauts et les bas. (Je vous assure que parfois je rigole en récupérant les petits le soir. Mais pour être honnête, l’association « délicat chemisier en liberty » et « vieux jogging de récupération de l’aîné » n’a jamais fait de mal à personne . Sortir fesses nues, en revanche…)
  • Soupe cuisinée avec amour ou petit-pot industriel, mes enfants doivent avoir fini de manger à une heure raisonnable afin de pouvoir aller au lit à une heure tout aussi raisonnable… je ne vais quand même pas les coucher à 22h pour avoir le temps d’effeuiller mes sommités de chou-fleur bio (je n’ai aucune idée de si cela s’effeuille des sommités. Je ne sais même pas à quoi cela ressemble d’ailleurs, je trouve juste le mot super joli et classe !)

Bref, la vie quotidienne toute entière nous rappelle que parfois, faute de perfection, il faut bien se contenter du juste passable. Voire du strict minimum.
C’est souvent regrettable et je sais que j’aimerai parfois fignoler un peu plus mes mails professionnels, mais, à cinq minutes de mon heure de départ (non négociable l’heure, sinon je retrouve mes enfants sur le trottoir) je préfère donner l’information demandée, même toute brute, que rédiger des formules de politesses.
Idem pour les moments de jeux… Quelle maman ne rêve pas de pouvoir consacrer une journée de partage et de rires autour d’une belle activité pédagogique, où tout en apprenant et en s’amusant, ses enfants s’imprégneront de tout l’amour qu’elle leur porte, construisant ainsi une solide confiance en eux-mêmes pour l’avenir ? Mais il me faut bien constater qu’au quotidien, l’heure de qualité ressemble plus à dix minutes dans la chambre de mon fils entre le bain de la petite et le dîner. Et qu’en guise d’activité structurante, on se contentera de trois carambolages de voitures et d’envoyer cinq fois Pikachu en prison, car il aura renversé Marie et Joseph de la crèche playmobil en conduisant comme un fou, alors que la sainte petite famille traversait tranquillement sur le passage piéton du tapis-circuit Ikéa. (Promis je ne me drogue pas. Mon fils en revanche, j’ai des doutes… ) Mais je crois que tout le monde sera néanmoins d’accord avec moi : il serait dommage de renoncer à ces quelques minutes avec mes enfants sous prétexte que ce ne serait pas « assez bien » comme moment partagé. Dix minutes de jeu imparfaites valent mieux qu’une heure parfaite, mais qui n’existera jamais (ou alors, dans dix ans)

« Fait vaut mieux que parfait »semble donc bien être un constat de réalité pour tout parent humain qui se respecte au final.
« Mais… ce n’est pas un scoop! » Devez-vous vous dire, grommelant contre cette énième maman-blogueuse qui bavasse des platitudes qui n’intéressent qu’elle. « Elle nous fait perdre notre temps cette patate ! Remboursez ! » (Ce en quoi vous avez peut-être raison,  mais je ferai néanmoins remarquer qu’il faut savoir se montrer conciliant dans la vie et s’estimer déjà heureux de n’être pas encore tombé sur les mots « pipi », « caca », « gastro », « fessée », et « faut-il laisser pleurer son bébé ? » depuis le début d’un article écrit par une multipare qui tient un blog )

Donc, pourquoi cette petite phrase (et cet excellent article) trouvent-ils donc un tel écho chez moi, au delà du simple constat de réalité ?

Et bien tout simplement parce que je me suis rendu compte que, même si pour les choses vitales je sacrifiais la perfection à l’efficacité sans trop d’état d’âme, je me bridais en revanche énormément pour tout le reste.

Des projets et des envies, j’en ai des centaines : un jour, j’écrirai un livre… je testerai cette délicieuse recette à 18 ingrédients qui me fait de l’œil sur Pinterest… je nous organiserai des vacances magnifiques, culturelles et reposantes (ben voyons !) … je peindrai des tableaux pour les chambres des enfants…
Que de rêvasseries, cent fois envisagées, cent fois repoussées. Le manque de temps et d’argent est une explication, mais dans mon cas, c’est bien souvent l’idée que « si je me lance, il faut que cela soit parfait » qui me décourage… avant même de commencer !
Tant que l’on reste dans le domaine de l’imaginaire on visualise toujours des réalisations parfaites. Et l’on repousse alors sans cesse le début de mise en oeuvre, car les conditions optimales ne sont pas remplies. Paresse intellectuelle ? Facilité de l’esprit ? Peur de l’échec ? Qui sait ?

Prenons l’exemple du blog, qui se trouve d’ailleurs dans l’article qui m’a fait réagir. Cela faisait des années que j’avais envie de me lancer, mais je reculais sans cesse, sans parvenir à sauter le pas…. Impossible de se lancer en effet sans une bannière digne de ce nom hein ? Donc il faudrait que j’en dessine une, mais une belle. Ah et puis, il me faudrait aussi quelques articles pour débuter….mais attention, des trucs sérieux et bien écrits, sans aucune faute. Et puis il me faudrait des illustrations également. Des dessins vraiment balèzes, sinon j’aurai l’air ridicule. Et puis j’aurai besoin d’un super nom, d’un super concept, d’une super plateforme de blogging, de…

Voilà.
Après quatre ans de réflexion, mon petit blog parfait existait… uniquement dans ma tête.
Bravo. Beau résultat. À ranger avec toutes les idées brillantes restées à l’état de vœux pieux et les inventions géniales jamais réalisées de l’humanité. Le cimetière des « demain je me lance ! »

Je m’étais moi-même fixé de telles exigences de perfection, que c’était un peu comme si je m’étais assuré de ne jamais réaliser ce projet. Ou même de juste le commencer. Je l’avais rendu tellement titanesque que cela en était devenu insurmontable.

Cela vous paraîtra un peu bête, mais lire cet article a été le déclic. Ouvrir un blog est mon projet, pourquoi attendre que les planètes soient alignées ? Elles ne le seront jamais !

Concrètement, de quoi avais-je réellement besoin, à minima ?

  • Une plateforme de blog ? Heuuu quel blog j’aime bien ? Happynaiss ? Ok, va pour sa plateforme, si ça tourne pour elle, ça tournera pour moi.
  • Un nom de blog ? Ce sera un blog de maman, je colle « Maman » dans le titre. Ah oui, mais une maman comment ? Hein ? Quoi ? « BCBG » ? Oui, très bien pour susciter l’intérêt (mais peut-être pas la sympathie 😉 !) J’expliquerai après, si j’ai des lecteurs ce que ça veut dire « BCBG« 
  • Une bannière ? Ok, je me colle une heure sur mon IPad Pro, et au bout d’une heure, je publie le résultat, quel qu’il soit. Allez hop, des fanions, c’est mignon les fanions.
  • Un premier article ? J’ai publié des vœux sur Facebook que mes amis ont bien aimés. On est encore en janvier, je copie, je colle et hop : premier article, TADAM !!!

Quelques heures ont suffi pour accoucher d’un petit blog, imparfait, tout de guingois, avec des coquilles et une bannière un peu lambda. J’aurai pu rêver des années encore, sans jamais atteindre le quart de la moitié de ce résultat.

Onze mois ont passés depuis ce bref accès de folie. Inutile de vous dire que je ne regrette pas une seule seconde de m’être lancée, même si je frémis souvent en relisant certains articles, de voir tant de fautes oubliées et de tournures de phrases un peu boiteuses, un peu pompeuses.
Mon blog s’est beaucoup amélioré depuis ses débuts en janvier 2017. Mon trait s’est affirmé, les mots me viennent plus facilement, je commence à comprendre un peu les méandres du référencement… est ce que j’arrive enfin à la perfection que j’avais si longuement imaginée ?
Non.
Mais il existe et en cela il est plus parfait que tout ce que j’aurai pu inventer !

Aujourd’hui, j’ai des dizaines et des dizaines d’idées et d’envies pour ce blog. Le temps me manque bien sûr, mais plus la volonté. Je sais maintenant que je n’hésiterai plus à me jeter dans le vide, avec mes brouillons sous le bras.

Ce ne sera pas parfait. Mais ce sera encore mieux : ce sera fait !

*** *** ***

Et vous ? Des projets qui vous tiennent à cœur et pour lesquels vous hésitez encore ? Ou bien au contraire vous êtes vous lancé malgré tout ??

 

73 réflexions au sujet de « « Fait vaut mieux que parfait » »

  1. Quand on voit ou tu en es arrivée après 11 mois je trouve que c’est pratiquement parfait 😉
    J’adore ton article et j’ai beaucoup rit. Si le temps pouvait s’allonger je pense qu’on serait beaucoup a en profiter. Dans mes projets je réfléchis depuis de nombreux mois a tenir un bullet journal je pense me lancer dès janvier affaire à suivre… 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah la personne qui trouvera le moyen de rallonger le temps…. sera richissime !
      Janvier est une excellente période pour se lancer, enfin moi ça m’a bien réussi ! Mais si tu en as envie, fonce, peut importe la date 😉
      En tout cas merci pour ton commentaire !

      J'aime

  2. C’est une devise qui me tient à coeur, que j’ai appris au boulot mais que j’applique depuis dans ma vie de tous les jours. Au hasard, voici trois exemples forts dans ma vie :

    Pour le blog « Chut, Maman lit », je savais qu’il fallait faire vite pour le faire : alors je l’ai créé de mon téléphone, depuis l’application WordPress, à 4h du matin (mon cerveau bouillonnait d’apprendre tant de choses sur la parentalité, il fallait que j’extériorise MAINTENANT) (mon chéri n’étant pas disponible à cette heure là pour m’écouter).

    Pour « écrire un livre », je l’ai fait ! Je ne sais pas si tu connais le principe du NaNoWriMo : c’est fait pour ça justement, se donner un mois pour écrire une histoire. Le but, c’est d’écrire 1667 mots par jour pendant un mois pour simplement accoucher de l’histoire. Tout le travail de finition, c’est pour plus tard. Car c’est le gros piège sinon, de rester éternellement sur le même chapitre, voir la même phrase pour finalement ne jamais atteindre la perfection…

    Et ma dernière action du genre a été de lancer mon entreprise de photographe. J’y pensais depuis des années, mais j’avais peur de la paperasse… Finalement, j’ai décidé de faire le minimum pour devenir pro (m’inscrire à la chambre des métiers) et de prendre la paperasse au fur et à mesure qu’elle venait. Et ça marche !

    Par contre, pour les « petites choses », j’ai tendance à l’oublier souvent… Pour le blog, par exemple, ça m’aide beaucoup de me forcer à publier chaque semaine, sinon, j’ai tendance à repousser la publication des articles (pas assez bien écrits, pas assez intéressants…).

    Aimé par 1 personne

    1. Quatre heures ???! OMG, je suis battue à plate couture sur ce coup !!!
      Je ne connais pas le principe du NaNoWriMo mais c’est super intéressant…. un entrainement commando de l’écrivain quoi… en même temps ça doit te donner une base et après, il est toujours plus facile de se motiver en partant de quelque chose….
      Tu as réussi à le faire ???!!!!

      Je n’avais pas suivi pour l’entreprise de photographe, félicitations !!!!! Tu as un site dédié à cette activité ????
      Garder le rythme est une bonne idée pour le blog (et vu la qualité de tes articles, on n’a pas l’impression que tu te force 😉 ) mais en ce moment j’ai du mal à être régulière !!!

      J'aime

      1. 4h, c’est mon côté marseillais (inédit pour quelqu’un aillant vécu au Nord de l’axe Rennes/Paris/Strasbourg une majorité de sa vie) : en vrai, d’après mon premier article, j’ai créé mon blog à 2h26 : https://chutmamanlit.com/2016/12/18/premier-article-de-blog/ 😀

        Le NaNo, c’est tout à fait ça, une opération commando ! En plus, comme c’est national, il y a des forums, des groupes, des meet-ups et pleins de gens qui font le même défi, ça m’a vraiment aidé à le réussir ! Car oui, j’ai réussi à écrire 50 000 mots en un mois ! (mais ça m’a fait réaliser que l’écriture de fiction, ça n’était pas pour moi finalement :D) Mais, bon, c’était une autre époque, sans enfants c’est tout de même plus facile !

        Pour la photo, oui j’ai un site depuis cet été : http://hello-bokeh.fr/portfolio/ Si jamais ta famille passe par Lyon… !

        J'aime

  3. Ah ben voilà l’article parfait (si si, j’insiste sur le terme !) qui tombe à pic pour moi. Alors que mon blog plus qu’imparfait approche douloureusement de sa deuxième année d’existence, que je me sens débordée et que j’éprouve de moins en moins de faciliter à l’alimenter, ton mantra me donne envie de m’accrocher, au moins encore quelques semaines, quelques mois.
    En tout cas, moi, depuis que je te découvre à travers tes articles, je me régale ! Je suis bien contente que ce fameux article (que je vais filer lire de ce pas !) t’ait poussé à te lancer ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci pour ce commentaire ! Et désolée que tu ais un passage à vide 😦 Mais en même temps, deux ans de blog c’est une sacré étape !
      Égoïstement j’ai envie de te dire de t’accrocher, car ça me manquerait de ne plus te lire mais…. il faut aussi que ça reste un plaisir pour toi !! 🙂

      J'aime

  4. Super ton article et tellement vrai!
    Ecoute, ton blog est quand même plutôt pas mal du tout! S’il n’est pas parfait à tes yeux, pour moi, tu n’es vraiment pas loin. (je pinaille parce que j’aime pas ce qui est parfait 😉 )
    Perso, je reste encore beaucoup plus brouillon. Je sais que je fais des fautes (je suis nulle en orthographe) mais au moins, mon blog me permet de progresser, d’apprendre. Et si je devais attendre que tout soit parfait, je ne ferais rien !
    Moi, il y a une autre phrase que j’aime bien aussi c’est « Je vais ma part » avec la légende du colibri. C’est un peu dans le même principe, si on attends que le changement vienne des autres, on peut attendre longtemps! Alors commençons par soi-même 🙂

    Aimé par 2 people

    1. Merci ! La perfection m’ennuie un peu moi aussi, car après on ne peux plus rien changer de peur de bouleverser l’équilibre… 😉
      Ecoute ton orthographe ne m’a jamais choqué sur tes articles pour ma part. Et écrire fait définitivement progresser.
      J’aime beaucoup cette devise sur la part du colibri. Chut Maman Lit en avait d’ailleurs fait un article sur son blog très très bien qui devrait te plaire : https://chutmamanlit.com/2017/11/01/la-part-du-colibri/

      J'aime

  5. Merci pour cet article plein de passion et d’humour j’adore te lire ! Et je ne cesse de me dire depuis la creation de ton blog que tout est vraiment parfait! 😋
    Bravo pour avoir enfin osé et ça donne envie de concrétiser pour de bons ses propres projet et de ne plus hésiter sur nos capacités 😉

    Aimé par 1 personne

  6. J’adore ce mantra, et cet article, et ce blog, et cette fille, et…Bref. Moi je dis que tout ça est déjà parfait, parce que tu y mets vraiment beaucoup de toi! Que devrais je dire pour la création de mon blog? Un après midi d’ennui au bureau. Voilà. Ca m’a occupée. OCCUPEE. c’est tout! C’est après, que je suis devenue accro! Alors pour ma part le fait que soit fait sur un coup de tête, m’a enlevé toutes ces interrogations – je n’ai pas cherché à ce qu’il soit parfait, loin de là, et du coup je ne le cherche toujours pas! Non, il n’est pas parfait, mon référencement est nul, mes articles sont trop longs, ça part dans tous les sens mais si j’essaie de faire au mieux esthétiquement et sur le fond – aucune pression. Mon blog je veux qu’il soit moi, et moi, j’en suis très loin de la perfection. Donc, roule ma poule, et « fait, vaut mieux que parfait », hein!

    Aimé par 1 personne

    1. Ouh… ça y est je suis toute rouge !!!!
      Picou, la philosophe de la blogosphère 😉
      Je t’envie cette spontanéité, mais je suis ravie qu’elle nous ai donné ton blog sur lequel je me sens… parfaitement bien 😉

      J'aime

  7. Comme pour mamanlouna cet article tombe à pic ! Je suis en plein questionnement existentialo-bloguesque (oui j’invente même des mots !) et ton article me donne la niak… Le petit coup de pouce qui reboost…
    Merci pour ce mantra qui permet de se faciliter la vie !

    Aimé par 1 personne

  8. Je pense que tu n’as pas idée à quel point ton article résonne en moi… Je me reconnais à 200% dans tes réflexions puisqu’elles sont les miennes ces dernières semaines/mois. J’ai déjà écrit en anonyme sur certains blog communautaires et le frisson de voir mes mots publiés et commentés …c’était grisant !!
    Et qu’est ce qui me bloque dans la mise à ligne et la diffusion de ce blog ? faire une jolie bannière !
    Et qu’est ce qui me fait dire que ce n’est pas le moment ? je n’ai pas encore écrit d’article en avance, je ne sais pas comment l’illustrer
    Déjà j’ai réussi à le créer, j’ai commencé à apprivoiser l’outil wordpress mais j’ai l’impression que j’ai l’équivalent de l’Everest à gravir avant d’arriver à ce que je veux.
    Je te dis bravo pour ton blog !! je n’aurais jamais cru qu’il était si jeune ! (je fais partie des nouvelles lectrices 😀 )

    Aller. Dimanche, c’est mon anniversaire ! Quelle meilleur occasion de concrétiser enfin ce petit rêve ?!

    Merci ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Bon anniversaire à toi alors (c’est aujourd’hui 🙂 )
      Je vois tout à fait cette impression d’Everest à gravir paralyse… mais si tu te lançais sur une tache çà la fois… ? Pour ta bannière, je te conseille Canva : en quelques minutes tu peux déjà obtenir un résultat très correct, et même si cela sera peut-être une bannière temporaire (car on a vite envie de changer lorsqu’on blogue) cela arrêtera d’être quelque chose de bloquant. ( https://www.canva.com/ )

      Pour le premier article, tu peux tout à fait écrire quelques lignes (pas besoin de pondre 3000 mots !) sur qui tu es, et pourquoi tu as envie d’écrire sur ton blog… au début c’est difficile car on a l’impression de parler dans le vide mais il faut se « forcer » un petit peu 🙂 et par la suite c’est de plus en plus facile…

      Et pour les illustrations, il y a des banques d’images gratuites en ligne qui peuvent te dépanner et qui donnent vite un côté plus « pro » à un blog 😀

      Allez, courage, et au plaisir (futur mais pas si lointain…) de te lire 😉

      J'aime

    1. Merci 🙂 « Le mieux est l’ennemi du bien » est un mantra que je me répète souvent… combien de dessins j’ai abîmés en voulant rajouter un énième détail…. bref… foncer, c’est mieux parfois !!

      J'aime

  9. Ton article m’a fait bien rire. Tu m’excuseras, mais l’intellectuelle-linguiste que je suis retiendra surtout qu’elle a appris un nouveau mot : sommité (de chou-fleur). Non mais comment tu frimes ! 😉 😀

    Aimé par 1 personne

  10. Qui l’eu cru en voyant ton blog si soigné 😊
    En tout cas, c’est une chouette devise très vrai, mais vaut tenter quelques choses même d’imparfait (et on est toujours plus dur avec soi-même, moi par exemple, je trouve mes poupées russes mignonnettes mais loin d’être aussi réussies que dans mon esprit …) qu’un hypothétique parfait qui n’existera jamais.
    Et si tu te lance dans des réalisations artistiques, j’ai hâte de voir le résultat … moi, j’ai une liste de projets longue comme le bras … reste à trouver le temps de faire justement 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Mam’Weena c’est trop gentil !
      Tes petites poupées russes sont adorables 😉 Moins parfaites que si elles étaient industrielles, mais elle ont le petit côté fait main qui les rends charmantes…
      Après, le temps, tu as raison c’est toujours difficile à trouver pour tout ce qu’on voudrait faire !

      Aimé par 1 personne

  11. Entre le bain et l’otite me voici parvenue jusqu’à toi et c’est sans regret !
    J’aime beaucoup ton article et sur le principe je suis d’accord avec toi. Je dis sur le principe parce que je me connais et je sais que je suis une incorrigible maniaque perfectionniste^^
    Sinon que penses-tu de Mieux vaut moins mais mieux ?^^

    Aimé par 1 personne

    1. héhé le perfectionnisme, ça se soigne 😉 Non je plaisante…moi aussi j’essaie d’améliorer en continu mais je trouve plus facile d’améliorer à partir de quelque chose d’existant et d’imparfait, plutôt qu’à partir d’une vague idée parfaite 😀
      Par exemple, pour la bannière, vu que j’en avais une pas géniale, mais qui remplissait son usage, bizarrement j’ai été beaucoup plus motivée et avec moins de pression pour faire celle qu’il y a actuellement sur le blog…
      (bon là ça me démange de nouveaux d’en refaire une 😀 )

      Aimé par 1 personne

  12. Elle est parfaite cette petite phrase !
    Je pense que Nous avons toutes ce genre de problème perfectionniste. Je ne déroge pas non plus. Par contre lorsque ça fait plusieurs mois que tout stagne je ne peux plus, faut que ça bouge et vite ! ♡ c’est certainement ce qui me sauve la mise.
    Surtout continue de faire, ta non perfection me plait beaucoup 😉

    Aimé par 1 personne

  13. Et cette devise est sans doute le début de la sagesse, bravooo Maman BCBG ! Quand on devient parent on veut effectivement que la vie réelle colle à la vie rêvée, mais comme les enfants réels sont rarement les enfants rêvés, peu de chance que ça fonctionne ! Même si pour rien au monde on ne les rendrait au SAV, nos gnomes (enfin, pas tous les jours :p)
    Je me suis souvent fait cette réflexion, sous la forme « le mieux est l’ennemi du bien » quand j’avais tendance à trop en faire – généralement sous l’empire de l’épuisement – et que ça s’avérait totalement contre-productif : genre vouloir ABSOLUMENT fermer les volets ou bien boucler la turbulette, avec au final le nourrisson endormi à grand peine qui se réveille en hurlant, et rebelotte pour une heure. Ou insister pour que la marmotte, qui a grandi entretemps, mange équilibré, et ne dîne pas d’un bout de comté et d’une poire. Et au final la traumatiser pour le reste de la semaine en lui courant après avec une cuiller de soupe.
    Ma réussite personnelle de la semaine dans ce domaine : ne pas me surfatiguer en préparant ses déjeuners à 22h, et laisser la nounou la nourrir la journée, même si pas très équilibré et surtout PAS BIO. Le principal c’est qu’elle mange et que je récupère. Bon, la semaine prochaine je reprends la main, le lâcher-prise ça va deux minutes 😀
    Sinon très intriguée par tes sommités de chou-fleur, google ne va pas comprendre la soudaine popularité de ce mot-clé 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Estelle !!!!
      J’adore l’image du SAV des Gnomes 😀
      « Le mieux est l’ennemi du bien » me sert aussi quotidiennement… Dans le dessin mais aussi dans la vie de tous les jours… comme toi je me suis déjà maudite en remettant une couverture sur ma fille endormie, ce qui la réveillé dans l’instant…

      Vive les sommités de choux fleur !! 😀

      J'aime

  14. Cet article est parfait ! J’ai fait exactement le même cheminement avant de lancer le mien ! Je pense d’ailleurs que la majorité des gens qui « se lancent » ne visent pas la perfection … du coup ils osent et s’autorisent aussi à rater, recommencer … et finalement s’autoriser à ne pas être parfaite n’est-ce pas l’exact exemple de cette fameuse bienveillance dont on ne parle que pour nos enfants ?!
    Et charité bien ordonnée… 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Tellement vrai, cela rejoint tout à fait la bienveillance que l’on prône pour nos enfants 🙂 Il faut voir comment on les félicite lorsqu’ils s’habillent tout seuls.. on va se concentrer sur tout ce qu’ils ont réussi à enfiler et tant pis si les chaussettes sont à l’envers, ou le dimanche boutonné avec le lundi !
      Donc… pareil pour nous en fait 😀

      Aimé par 1 personne

  15. Super article et tellement vrai ! Comme toi j’ai longtemps voulu ouvrir un blog et puis j’avais toujours une bonne raison pour repousser jusqu’à ce que je me mette un coup de pied aux fesses. Pour ne rien regretter plus tard il faut oser même si ce n’est pas aussi parfait qu’on le voudrait.

    Aimé par 1 personne

  16. Comme ton billet me parle… Je fais partie de ces gens hyper perfectionnistes qui peinent à se lancer si elles doutent de l’issue ou de la qualité… Mais comme toi, les enfants, la vie me font évoluer, et j’ose de plus en plus me lancer… Le blog, tout d’abord, puis mon avenir pro. Je ne connaissais pas cette maxime mais je vais la garder en tête car clairement, elle me correspond bien ! Et merci pour la petite dédicace… Je n’ai aucun mérite, je ne travaille pas pour l’instant !

    Bises

    Virginie

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, on ose de plus en plus en vieillissant, c’est rassurant !
      Tu sais je ne suis pas d’accord avec toi lorsque tu dis que tu n’as pas de mérite : j’ai été en congés presque un mois entre mes deux boulots et impossible de faire une seule activité aussi chouette que les tiennes !!

      J'aime

  17. Tu vois je ne connaissais pas cette devise et pourtant elle me parle. C’est parfois dur de lâcher prise sur ce sujet. J’ai tendance à voir faire choses tellement parfaites que je peux m’en rendre malade, y compris pour le blog alors qu’au final rien en sera jamais vraiment parfait !
    Et il vaut mieux quelque chose de réel et de fait qu’un rêve ou une image dans une tête.
    C’est vrai que d’avoir des enfants nous fait évoluer sur la question 🙂
    Bisous et moi je trouve ton blog parfait, tout comme la femme qui le tien ❤

    Aimé par 1 personne

  18. Alors d’abord MERCI pour cet article et ensuite MERCI pour le lien vers les fabuleuses au foyer ! La lecture de ces 2 articles m’a beaucoup soulagée (je ne sais pas très bien quel terme choisir). Depuis 2 jours, les enfants (et mon mari) s’entendent souvent répondre « fait vaut mieux que parfait »… Et effectivement, ça fait avancer le schmilblick ! Notamment sur les restes de l’emménagement (le 25 août pourtant) : rangement, derniers cartons où on se dit « il faut que je trouve la place parfaite pour chaque chose ». Mais non ! je le sors, je le mets quelque part et on verra à l’usage si la place est la bonne.
    Et ton paragraphe sur le temps (de qualité ?) passé avec les enfants m’a fait penser à l’article de 8 à la maison http://www.8alamaison.com/i-dont-spend-quality-time-with-my-kids-because-there-is-no-such-thing-there-is-only-time/
    Ne pas avoir peur du titre, c’est la seule phrase en anglais !
    Tout ça pour te dire encore une fois, merci !

    Aimé par 1 personne

  19. Génial cet article Kévin, et merci pour le lien vers ce blog que je ne connaissais pas ! Je te rejoins tout à fait, autant sauter dans les flaques, et voir ce que ça donne, plutôt que de faire le tour pendant des heures sans prendre de décision. Reine de la métaphore me voici !!! Bises, et BCBG moi ça me fait marrer (même si j’ai la chanson dans la tête toute la journée…)

    Aimé par 1 personne

  20. Ce mantra me parle vraiment, moi la reine des procrastineuses ! Dès que j’ai un projet, Il faut littéralement que je me l’arrache de moi-même pour lui donner vie… En revanche je n’ai eu aucun mal à ouvrir un blog. Ce fut le cas quand j’ai lu un livre qui m’avait marquée. Du coup j’avais cherché des billets de blog qui en parlaient, je suis entrée en dialogue avec l’un d’eux et… mes commentaires devenaient tellement énormes que j’ai réalisé qu’il fallait que j’ouvre mon propre espace d’expression ! J’ai aussi beaucoup progressé dans l’art d’écrire et d’intéresser le chaland à mes lectures qui pourraient ne concerner que moi (en plus quand on occupe le créneau de la lecture, on ne touche pas forcément tout le monde malheureusement). Et mon blog est un espace de liberté, de créativité et d’évasion qui me fait du bien dans mon quotidien ! Je suis ravie que tu sois tombée sur cette petite phrase en tout cas car ton blog m’est devenu indispensable. Tant de fraîcheur, d’humour (nan mais le coup de la sainte famille playmo qui se fait renverser par picachu, j’en pleure encore de rire !) et d’auto-dérision font tellement de bien ! Et tes dessins sont beaux, très parlants. Bref, bravo quoi Maman bèce-bège (as tu eu des commentaires sur ton nom finalement ?)

    Aimé par 1 personne

    1. Oullala je vais être toute rouge !!!! Merci pour tous ces compliments 🙂
      Moi aussi j’aime ton blog et ta plume, même si à cause de toi ma liste de livre à lire s’allonge beaucoup trop !!!!
      La procrastination est ma pire ennemie à moi aussi, je retrouve bien le sentiment de devoir « arracher » la moindre chose…
      Et oui, les séance de jeu avec mon fils et ses jouets donnent lieu à des situations rocambolesques quotidiennement… (Pikachu est un sacré délinquant !)
      J’ai eu quelques réactions sur le nom « BCBG » mais dans l’ensemble, plutôt sympathiques ! (Sauf un taré qui m’a envoyé un mail une fois pour me dire que je n’étais pas une vraie BCBG car j’avais épousé un malgache…. bref…. 😀 )

      J'aime

  21. … Pour quel beau resultat en tout cas! J’adore ton blog! C’est un plaisir de decouvrir tes nouveaux billets a chaque fois! Longue vie a lui!!!
    (Par contre, tu vas peut-etre me detester… mais ta banniere… je croyais que c’etait des petites culottes sur un fil a linge… tres BCBG, of course! (…mille excuses, hein…) … )

    Aimé par 1 personne

  22. Les sommités de chou-fleur, je ne connais pas non plus mais c’est vrai que ça fait envie (et très chemisier liberty).
    Merci pour cette devise que je devrais tellement faire mienne avant qu’il ne soit trop tard.
    Un de mes rêves ? Emmener les enfants en Laponie pour Noël. Sauf que… let à force de sauf que, ils finissent par ne plus y croire, et la magie est fichue…

    Aimé par 1 personne

  23. Comme beaucoup, le projet que je repousse sans cesse, c’est écrire un roman ou des albums jeunesse … pourtant j’ai déjà écrit des histoires pour enfant qui ont été publiée (mais j’avais des relations qui aident un peu à l’époque)
    Sinon pour le blog, je ne me suis pas posée de questions. Je me suis dit que ça évoluerait avec le temps. Puis il y a 9 ans, nous étions pas très exigeants sur le design et la qualité du blog 😀 Puis il y avait moins de concurrence 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oh lance toi pour ton roman !!! (Vu tout ce que tu arrives à écrire quotidiennement, je suis sûre que tu arriverais très vite à poser des bases !)
      Tu as déja été publiée ?? Je ne savais pas, c’était quels livres ?? (Bravo, illustrer ou écrire un livre pour enfants, c’est mon rêve !)

      Aimé par 1 personne

Va ! Commente hardiment !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s