BCBG·Tranche de vie

Je suis un être à la recherche… [Hors-série partie II]

Maman BCBG blog - Mariage 2(Partie I disponible ici)

 

Si je résume brièvement la situation, au bout de deux mois de recherches intensives j’en étais à 25 robes de mariée essayées… Et je devais me décider avant le changement de collection ou bien choisir d’attendre la collection suivante (avec le risque que rien ne me plaise et que les délais de commande ne soient trop courts)

Sur ma liste des shortlistées se trouvaient donc :

  • La Jesus Peiro de mes rêves. Hors budget. (personne n’ayant voulu m’acheter de rein pour la financer)
  • Deux robes Pronuptia très différentes et très jolies, mais sans réel coup de cœur.
  • Une robe en mousseline de soie drapée de chez Pronovias que seule ma sœur avait vue.
  • La robe en dentelles White One que l’intégralité de ma famille validait et que ma maman adorait littéralement.

N’étant pas d’une nature très spontanée, j’ai réfléchi à ces différentes options en continuant mon surf quotidien sur les blogs de mariage. La robe Pronovias, qui ne m’avait pas fait une grande impression de prime abord me trottait de plus en plus souvent dans la tête. C’est vrai que c’était dommage que seule une de mes sœurs l’ait vue… Elle était quand même jolie, même si elle faisait très femme… J’étais belle dedans…

A force de surfer je suis tombée sur le reportage photo d’une jeune femme… qui portait cette fameuse robe pour son mariage…Et là gros flash : Il y a une sacrée différence entre un modèle en boutique qui a déjà été essayé et lavé des dizaines de fois et le modèle fini et ajusté pile poil à la morphologie de la mariée.
Cette robe était juste sublime. (Objectivement sublime, je n’ai malheureusement pas eu plus de révélation divine genre « C’est TA robe. C’est TON destin »)

Bon ceci dit… de l’autre côté, maman et mes sœurs étaient à fond sur la robe White One qui m’allait très bien aussi mais…

Au bout d’une semaine j’ai décidé d’agir. La robe Pronovias tournait à l’obsession. J’y pensais matin, midi et soir. Une seule solution : organiser un deuxième essayage avec mon autre petite sœur qui ne l’avait pas vu et ma colocataire (qui était aussi mon témoin).
Sur le trajet avec mes deux acolytes je brûlais d’impatience.

Arrivée en cabine, j’ai littéralement sauté hors de mes vêtements et enfilé la fameuse robe. Je me suis tournée vers ma sœur et mon témoin, le cœur battant et…

Minute, où étaient les yeux brillants d’admiration ? Les larmes d’émotions, les sourires ? Les « C’est tout à fait toi » enrouées de joie ? En face de moi, j’avais deux visages éteints qui hésitaient entre la déception et l’envie de ne pas me faire de peine. « Heu bof » a dit ma sœur. « Je ne m’attendais pas à ça. Ce n’est pas trop ton style » a fait ma colocataire.

Bon. Complètement dépitée je me suis tournée vers la glace…
Ok qu’est-ce que MOI je pensais de cette robe ?
Je l’aimais bien. Elle  m’allait bien. Je me voyais remonter l’allée de l’église au bras de mon papa avec elle. Mais est-ce que cela suffisait ? Où était le petit plus magique qui te fait dire que c’est LA robe ?
Pas de lumière divine, pas d’Alleluia de Haendel, je suis finalement rentrée chez moi déçue, avec plus de questions que de réponses.

N’étant vraiment pas une instinctive de nature (et ayant une licence de philo à rentabiliser), j’ai tenté une approche rationnelle du problème, à l’aide d’un tableur Excel et de points attribués à chacune des robes (#PasRomantique) Par élimination, cela se jouait finalement entre la robe White One en dentelle dans laquelle tout le monde me voyait me marier (et qui me plaisait), et la robe Pronovias de statue grecque qui me faisait envie, mais qui semble t-il me ressemblait moins, ne me correspondait pas, n’était « pas mon style » (Mais en même temps soyons réalistes, à cette époque je me baladais rarement en longue robe blanche !) (remarquez maintenant non plus)

Et puis au bout de plusieurs jours j’avais finalement discerné ma réponse. La robe en dentelles White One, c’était la robe dans laquelle je me serais mariée à l’âge de 20 ans. Elle était simple, jolie, raffinée, délicate, mais… je n’étais plus une jeune fille, mais une jeune femme. Si je me sentais un peu décalée quand je la portais, c’est que je la portais huit ans trop tard. Même si mon entourage le voyait moins, c’était la robe Pronovias qui me correspondait le mieux. Ou plutôt, pour être exacte, qui correspondait le mieux à l’image que je voulais renvoyer le jour de mon mariage. Elle était plus sexy, plus femme, elle me mettait plus en valeur. Je me sentais belle dedans, beaucoup plus à l’aise avec mon corps que lorsque j’avais 20 ans finalement.  Et justement, ce jour-là où tous les regards seraient braqués sur nous, où je serais sûrement le plus photographiée de ma vie, j’avais envie d’être magnifique.
Pas juste « jolie ».
Et oui, j’avais envie que mon futur mari en me voyant arriver fasse « Wahou !!!» et qu’il me trouve la plus belle du monde. Ça fait prétentieux dit comme ça, mais on a le droit de ne pas être faussement modeste le jour de son mariage non ?

Bref, ma décision était prise !

 

Maman BCBG blog - mariage 7
La Belle (robe) … et la Bête… !

Pour être honnête, je crois que ce choix a fait des déçues dans mon entourage. Même encore aujourd’hui ma maman parle de la robe en dentelles avec des regrets dans la voix, c’est dire ! Mais bon, il paraîtrait que je sais me montrer têtue… 😉

En tout cas, le jour J, je me suis sentie belle. J’avais agrémenté ma robe d’une très jolie cape en mousseline de soie et de ballerines roses à paillettes. Ma sœur m’avais fait un bouquet de muguet et j’avais fais relever mes cheveux avec un joli headband un peu vintage.

Maman BCBG blog - mariage 15
De l’avantage de faire 1m78 : se marier à plat !

La réaction de Papa-pas-BCBG a été à la hauteur de mes espérances. Il parait même qu’en me voyant arriver habillée et coiffée comme cela il aurait été tout content de dire « J’épouse la princesse Leia en fait ! » (Oui, ce n’était pas voulu, mais à bien y regarder ça y ressemblait un chouilla quand même… Damned, je n’avais pas réussi à échapper au côté princesse de la force !)

Maman BCBG blog - mariage 14
May the love be with you

Ainsi s’achève la très futile quête de ma recherche de ma robe de mariée. Finalement, je n’ai jamais eu de révélation divine. Je n’ai jamais trouvé « LA » robe. Juste « une » robe, qui m’allait et dans laquelle je me trouvais belle.
D’autres robes auraient pu sûrement tout aussi bien m’aller et si je me mariais maintenant je ne choisirais sans doute pas la même, car je ne serais encore différente de la jeune femme que j’étais à 28 ans … mais j’ai fait un choix que je ne regrette pas, même aujourd’hui, en regardant les photos de ce joli jour.

Ah oui, et pareil pour le choix du mari 😉

Maman BCBG blog - mariage 16

*** *** ***

Et vous alors ? Comment avez-vous vécu/ imaginez-vous cette recherche ? Si c’était à refaire, referiez vous pareil ?? Avez-vous comme moi revendu votre robe sur le bon coin après ? #PasRomantique

35 réflexions au sujet de « Je suis un être à la recherche… [Hors-série partie II] »

  1. Ce qui m’impressionne le plus (hormis la beauté de ta robe, tes petites blagues et ta capacité à nous tenir en haleine), c’est que tu aies réussi à choisir celle qui TE plaisait … une belle preuve d’independance tout à fait salutaire quand on décide de se marier et donc de quitter son père et sa mère 😉
    Et pour le titre, tu ne te serais pas inspirée d’Indochine par hasard ? … Team 90’s

    Aimé par 1 personne

  2. En effet, tu as un joli air de princesse Leïa. Comme toi je n’ai pas eu de révélation, en fait je suis toute petite du coup les robes princesses qui me faisaient rêver ne rendaient rien sur moi. J’ai pris une robe qui n’avait rien de ce que je voulais et pourtant qui avait l’avantage de me mettre en valeur et dans laquelle je me sentais bien. Par contre hors de question de la vendre sur le bon coin 😂

    Aimé par 1 personne

  3. Peut être « une » robe mais selon moi, elle t’allait à ravir ! Tu as bien fait de t’écouter ! C’était ton mariage, ton jour à toi et ta robe après tout 😉 et puis si Monsieur a aimé, que demande le peuple? 😉

    Aimé par 1 personne

  4. CETTE robe était faite pour toi 😉

    Ici, je dirai que c’est la robe qui m’a choisie 😀 ❤
    Des perles brodées brillantes, des froufrous à en vomir… TOUT ce que je ne voulais pas !!!
    La petite dame a dit : fermez les yeux, je vous l'enfile et après on discute.
    Chose faite.
    Tout comme toi, je n'ai pas entendu d'alleluia… mais plutôt un truc du genre "BdPdM, elle avait raison la petite vieille" !!! 😉 😉 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Ben moi en te voyant je me suis dit « wahou »!!!! Elle t’allait vraiment bien! Ici non plus pas de flash, ni de larmes dans les yeux. J’hesitais entre pronovias et rosa clara. L’une princesse, l’autre plus simple á porter. Et puis j’ai dit que c’était LE jour pour être une princesse et j’ai pris la pronovias 😉

    Aimé par 1 personne

  6. J’ai eu la même impression pour la Princesse Leïa en voyant ta photo avec la bête 🙂
    Pour ma part j’ai choisie une robe que je peux recyclé par la suite en robe de soirée quand on enlève le cerclage et le jupon. J’ai pensais plusieurs fois la revendre et finalement je n’y arrive pas et la garde pour ma fille plus tard.

    Aimé par 1 personne

    1. Ça c’est super de pouvoir remettre sa robe !!! J’ai remis les chaussures plusieurs fois, ainsi que le petit boléro rose pâle que je portais le soir quand il faisait plus frais… mais remettre sa robe c’est la grande classe !!

      J'aime

  7. Haha ! adoré cet article, ça me rappelle des souvenirs
    je te rejoins dans la team des filles qui ont osé (mais Dieu que ce fut dur) choisir la robe qui n’était pas la préférée, notamment de Maman… même si je me suis mariée plus jeune que toi, effectivement, je me retrouve dans tes mots : je me suis détournée de la robe de jeune fille sage, et j’ai choisi celle dans laquelle je me sentais femme… bicoz bon, hein, le principe du mariage, c’était bien de devenir la FEMME de Monsieur Bout, pas sa jeune fille sage 😀
    … une robe projetée vers l’avenir, et non tournée vers le passé

    (et elle te va sublimement bien
    et je l’ai remise 2 ans plus tard pour une séance de photos de couple… car celle-ci était passée à l’as le jour J ^^)

    et comme la dernière fois que j’ai fouiné sur ton blog (au lieu de dormir…) j’ai lu que tu avais un côté geek important, je ne résiste pas à l’envie de te faire rigoler un peu avec ça : http://petitbout-petitbout.blogspot.com/2018/09/sauvez-votre-couple-faites-comme-si.html
    un petit clin d’oeil aux fans de Sims …

    J'aime

    1. ah et je précise que je t’envie la Pronovias dans l’absolu : au moment de La Quête, elles étaient plusieurs à me faire de grands coucous, de l’intérieur du catalogue en ligne. Mais ce n’était pas la peine de passer le pas de boutique : aucune ne rentrait dans le budget assez réduit fixé par ma maman (=inconvénient de se marier jeune, sans un rond à soi…)

      J'aime

  8. Sublime cette robe ! 1000 fois plus « mariée sublime » que l’autre, c’est évident !!
    ne trouvant rien ds les boutiques (ou alors hors budget), j’ai trouvé un couturier tout canon et suis tombée amoureuse de ma robe au fil des RV! Impossible pr moi de la vendre, je rêve de soirées où je pourrais la remettre mais mon mari a déclaré que ça porterait malheur (ridicule non?!)… je ne désespère pas de le faire changer d’avis !

    J'aime

Va ! Commente hardiment !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s