Working Mum

« Juste » un rhume…

Maman BCBG blog - Juste un rhume

Il y a quelques temps j’avais besoin de voir une collègue pour lui poser des questions sur un dossier. Ne la trouvant pas dans son bureau, j’ai demandé à la secrétaire de son service où elle se trouvait.

– Chez elle, sa fille est malade

– Oh flûte, rien de grave j’espère ?

– Non, non… c’est « juste » un rhume

Ton condescendant et levage de yeux au ciel de circonstance pour montrer que, clairement, elle abuse cette minette. Non mais c’est vrai quoi, c’est « juste » un rhume… prendre un jour enfant malade pour soigner sa fille de quelques mois pour ça, c’est clairement  too much.
Ok… toi, Secrétaire Blasée, tu n’as pas d’enfants.
Inutile de te poser la question, je le sais. Tu n’en as d’ailleurs même pas dans ton entourage proche, sinon tu n’aurais jamais osé dire que c’est « juste » un rhume, en agitant tes petits doigts manucurés pour matérialiser les guillemets…

Comme cette petite remarque m’a turlupiné toute une journée, et que moi aussi il m’est arrivé plus d’une fois d’être coincée à la maison avec un bébé « juste » enrhumé, j’ai décidé d’essayer de répondre à la question suivante : Pourquoi le rhume est une véritable petite apocalypse domestique, et pourquoi on ne peut pas « juste » dire que c’est « juste » un rhume en sous entendant que c’est trois fois rien…

Poursuivre la lecture « « Juste » un rhume… »

Allaitement et grossesse·Working Mum

Faire accepter le biberon à mon bébé: Mission impossible!

refus-biberon

Hier soir, je réchauffais le petit pot préparais le repas de Petit Quark pendant qu’il jouait dans le salon avec Bébé Gluon. Du haut de ses presque 3 ans, sa complicité est déjà bien réelle avec sa petite-sœur de 7 mois, et il se fait volontiers l’interprète de ses rires et de ses pleurs. Aussi, quand elle a commencé à chigner et grogner, Petit Quark est venu tout naturellement me signaler qu’à son avis, elle commençait à avoir faim (et que lui aussi, par la même occasion)

Après avoir installé mon fils pour le dîner, j’ai donc préparé le lait en poudre de Bébé Gluon, qui s’est mise à frétiller de joie en me voyant arriver chargée du précieux liquide.
J’ai souri.
J’ai souri et je me suis tout d’un coup revue plus de 5 mois en arrière, équipée de ce même biberon, sangloter d’impuissance face à ma petite fille qui refusait obstinément de le prendre.
J’ai souri en pensant à quel point ce refus d’autre chose que le sein avait été une montagne infranchissable à l’époque, et combien cela me semblait anecdotique aujourd’hui.
J’ai souri… et puis j’ai réfléchi.

Je me suis remémorée les dizaines d’heures passées sur internet à essayer de trouver une solution miracle pour faire accepter le biberon à mon bébé. J’ai repensé au soulagement que j’avais ressenti en lisant les questions, parfois vieilles de 10 ans, d’autres mamans insomniaques et désespérées qui me prouvaient  que notre cas était loin d’être unique. Et je me suis rappelée la frustration de voir que, presque jamais personne ne revenait raconter la fin de l’histoire. Les bébés sont-il morts de faim ? Ont-ils fini par boire leurs biberons ? Quand ? Comment ? Pourquoi…?!

« Si je m’en sors, je reviendrais raconter ! » me suis-je promis.

Et bien sûr… je ne l’ai pas fait.
Je suis passée à d’autres défis, à d’autres problèmes, d’autres questionnements.
Alors aujourd’hui, je vais me rattraper.
Aujourd’hui je vais vous raconter l’histoire… jusqu’au bout.
Poursuivre la lecture « Faire accepter le biberon à mon bébé: Mission impossible! »

Perles de RH·Working Mum

Vis ma vie de RH #1

entretien-rh

J’inaugure ici une rubrique quelque peu différente de mes bavardages habituels sur ma vie de maman.

Comme vous le savez -ou non- je suis une maman qui travaille.
Sans rentrer dans les détails, disons que je suis dans le secteur des Ressources-Humaines, depuis maintenant presque 7 ans. (ne grincez pas des dents… j’ai l’habitude qu’on ne nous aime guère, mais promis, je ne licencie mords pas souvent…) J’ai été stagiaire, apprentie, et après avoir un peu papillonné dans différentes entreprises, je suis maintenant responsable d’une équipe depuis 4 ans. Beaucoup d’administratif, un peu de langue de bois diplomatie, une bonne partie consacrée au recrutement, un zeste de relation avec les organisations syndicales… je m’ennuie rarement!

Ainsi, si cela vous intéresse, je compte partager de temps à autre avec vous quelques moments particulièrement rigolo de ma vie de RH… 😊
Je précise quand même, que, confidentialité oblige, j’ai pris soin de modifier tout élément qui permettrait d’identifier les personnes ou candidats concernés.

On commence tout doux avec ce petit échange que j’ai eu avec une candidate que je recevais l’autre jour dans le cadre d’une mobilité interne:

Poursuivre la lecture « Vis ma vie de RH #1 »