Allaitement et grossesse

Survivre enceinte dans les transports en commun

Maman BCBG blog - survivre enceinte transports communJe vais vous avouer quelque chose : en tant que maman et blogueuse, je n’ai pas vraiment de domaine d’expertise qui me soit propre. Ni de thème où ma parole vaut argument d’autorité et où mes conseils sont uniques et extraordinaires (et croyez bien que je le regrette) (sinon je maîtrise à fond les techniques de recrutement et les tableaux de suivi sur excel, mais c’est quand même vachement moins rigolo à raconter sur un blog)

Soyons honnêtes, je suis un peu la maman next-door, la multipare lambda, la blogueuse du dimanche…  je pourrais être votre voisine, votre cousine, votre collègue ou même votre maman la maman de la crèche que vous croisez en train de raser les murs parce que sa fille a encore castagné et mordu toute sa section cette semaine…
Un peu féministe, un peu classique, un peu bienveillante, un peu sévère, un peu parentalité approximative, un peu à la va-comme je te pousse, un peu comme je peux, un peu mon neveu… mais jamais à 100% ! (c’est fatiguant)
Cependant, s’il y a bien un sujet que je maîtrise depuis presque quinze ans, où je suis totalement confiante en mes capacités et où je gère un maximum… ce sont les méthodes que j’ai développées pour survivre dans les transports en communs !
Et je dirais même plus, les méthodes pour survivre enceinte dans ces transports.

Poursuivre la lecture « Survivre enceinte dans les transports en commun »

Tranche de vie

Au bal… au bal masqué ohé ohé

Maman BCBG blog - déguisement carnaval

Le 20 mars dernier, j’étais ma foi fort satisfaite de ma gestion du planning de la fin de journée…

Il était 20h15 et Bébé Gluon, couchée depuis quelques minutes, dormait déjà comme une bienheureuse (tout du moins, je le supposais… au vu de la difficulté à endormir cette enfant, j’avoue que jamais je ne m’amuse à rouvrir sa porte une fois la bestiole endormie… autant pour son aîné, j’allais tendrement écouter sa petite respiration tous les soirs avant de me coucher, autant là… seule une évacuation de la résidence décrétée par arrêté préfectoral me forcerait à entrer dans sa chambre ! )

Petit Quark était ce soir absolument charmant et nous nous apprêtions pour mon deuxième moment préféré de la journée : lire des histoires dans son petit lit (avant d’enchaîner sur mon troisième moment préféré de la journée : s’affaler avec une bière et Papa-pas-BCBG surle canapé) (#BCBGencarton)

Et là…
Levant ses yeux pleins d’amour vers moi et de sa douce petite voix…
L’enfant prononça ces mots terribles :

« Je mets quoi demain comme déguisement pour le carnaval à l’école, hein maman ?« 

Poursuivre la lecture « Au bal… au bal masqué ohé ohé »

BCBGrogne·Société

Peut-on se plaindre de ses enfants ?

Maman BCBG blog - capriceIl y a quelques jours, le Huffington Post m’a contacté pour savoir s’il était possible de publier mon billet sur le rhume.
J’étais tout à fait ravie de cette possibilité de diffuser mes modestes écrits sur un site ayant une audience nationale (et internationale, mais l’enthousiasme du Huff pour mon texte n’allait visiblement pas jusqu’à en proposer une traduction… tant pis, restons francophones !), aussi j’ai tout de suite accepté 🙂

La blogueuse étant un être vil qui se shoote au nombre de vues et aux commentaires en bas de ses textes, vous imaginez bien que le jour J, je suis discrètement allée faire un tour sur le compte twitter et facebook du Huff’ dès la publication de mon article.

Le moins que l’on puisse dire c’est que cela a été… vivifiant.

Pour être honnête, j’ai eu la chance de pouvoir constater que cet article parlait à un grand nombre et en faisait rire plus d’un (c’était le but !) En cela je m’estime largement payée des quelques heures que j’ai passées à le rédiger et à l’illustrer.
Mais, au détour des commentaires, je suis tombée sur certaines réactions qui m’ont un petit peu… dérangées.

Maman BCBG blog reaction 3

Poursuivre la lecture « Peut-on se plaindre de ses enfants ? »

Tranche de vie

Quatre ans

Maman BCBG blog - Anniversaire 4 ansIl est tard, j’attends que le gâteau au chocolat que tu emmèneras demain à l’école pour fêter ton anniversaire ait fini de cuire. Ce soir, je t’écris quelques mots tout simples que tu liras peut-être un jour…

.

Mon petit grand, ça y est, tu as eu quatre ans.
Et je voudrais te dire merci…

Merci mon chéri d’avoir fait de moi ta maman.

Merci de m’avoir appris que j’étais capable de prendre soin de toi, malgré ma grosse peur bête de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur, de ne pas savoir comment interpréter tes pleurs, ou soigner tes maladies.

Merci de m’avoir appris que finalement, je n’avais pas besoin que tu me ressembles pour t’aimer. Ce n’était pas évident pour moi, tellement différente de ton papa, tellement persuadée que rien de moi ne se verrait en toi.

Et merci de me ressembler quand même.

Poursuivre la lecture « Quatre ans »

Féminisme·Société

8 mars 2018 : Journée internationale des droits des femmes

Maman BCBG blog - 8 mars 2018

Les observateurs de la première heure auront sûrement reconnu le dessin posté initialement ici.
Preuve s’il en est besoin qu’il n’y a donc aucune incompatibilité entre le fait d’être féministe et paresseuse. (Sinon pourquoi croyez vous que certaines d’entre nous revendiquent le droit de ne plus s’épiler hein ? la sauvegarde des poils englobe également celui niché aux creux de la main si je ne m’abuse…)(je ne sais pas si je ne m’abuse, mais en tout cas je digresse sec)(et je mets trop de parenthèse) 😉

Bref, belle journée du 8 mars à toutes et à tous !